Un mariage en Amboise

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Vaxilart le Mar 12 Aoû 2008 - 0:39

Vaxilart pénétra dans la collégiale un peu hésitant. Il avait beau être vassal du Duc, et avoir de par nombreuse fois participé aux élections dans la même liste, il ne le connaissait pas de manière personnel... Il s'avoua soulager de voir tant de monde, il ne devait pas être le seul! Il s'avança dans l'allée centrale tentant de trouver une place libre. Se sentant quelque peu pressé, il prit la première banquette trouvé libre. Une fois assis il s'intéressa aux dames assis sur la même banquette, espérant que chaque invité n'avait pas une place réservé... Il regarda Deedlitt et 100drine...

-Oh, heu, bonjour mesdames... J'espère que ces places n'étaient pas réservés... Je ne voudrais point vous importuner...

Vaxilart

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 12/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Deedlitt le Mar 12 Aoû 2008 - 1:22

Deedlitt qui observait l'assemblée fut rappelée à des pré occupation plus réelles quand son voisin prononça mot. Elle lui répondit à voix basse.

Le bonjour messire, je ne crois pas que ces places eut été réservé. Vous ne nous importunez donc point. J'espère juste que vous aimez le voisinage Artésien.

Elle fixa la comtesse avec un regard interrogateur. Elle espérait ne pas avoir dit de bêtise.
avatar
Deedlitt
Comte(sse)
Comte(sse)

Nombre de messages : 57
Duché/Comté : Normandie
Date d'inscription : 07/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Marguerite de Volpilhat le Mar 12 Aoû 2008 - 1:49

Douce Infante, Puis je prendre place à vos côtés pour la célébration ? Nous trouverons surement le temps bien moins long....

La jeune Fleur d'Oc releva la tête de ses pensées et oraisons éparses, et garda un instant l'air interloqué.

-"Messer, je... Oui, vous pouvez prendre place, je n'attends personne..."

Elle doutait que son rang fût inscrit sur son front, et son regard se fit tout à la fois poli et perplexe. Ces traits... mûrs, davantage qu'auparavant - oui, elle avait déjà rencontré cet homme. Dans quelles circonstances ? C'était bien longtemps auparavant.
Et soudain, c'est apparu...


-"Eicelença ! Pardon, je ne vous avais pas reconnu dès l'abord. Cela fait tant de mois désormais... Vous me semblez fatigué, Eicelença, qu'avez-vous ? C'est assurément une chose que nos ambassadeurs ne nous rapportent pas..."
avatar
Marguerite de Volpilhat

Nombre de messages : 6
Duché/Comté : Languedoc
Date d'inscription : 08/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Vaxilart le Mar 12 Aoû 2008 - 2:34

Le Baron s'arrêta un instant pour réfléchir... Hum... Après un court instant il se dit que non il n'avait rien contre l'Artois!

-Ne vous inquiétez pas, rien de l'Artois me déplait! Après trois mois à servir sur le front en Bretagne n'importe qu'elle compagnie de bonnes gences civilisés saurait me satisfaire. Je suis donc aujourd'hui doublement chanceux, de bonnes gences, et des plus agréable qui plus est!

Vaxilart offrit un sourire aux dames, se demandant si le rang de celles-ci n'était pas trop élevé pour le sien et ses compliments.
avatar
Vaxilart

Nombre de messages : 6
Duché/Comté : Bourgogne
Date d'inscription : 12/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Olivier1er le Mar 12 Aoû 2008 - 2:44

Olivier1er pénétrait dans le lieu prevue pour la cérémonie.

Que de monde ! se dit il. Il cherchait des visages amis ou connus.

Quand il croisait des regards un sourire et une inclinaison de la tete en signe de salut respectueux.

Puis il vit dans un coin l'ex Duc Persan. Son sourire se figeat. Mais bon ce n'est ni le lieu ni l'endroit. L'amour amene des treves, se dit il pour se persuader.

Il s'approchat d'Emmaline, la procureur et son amie.


Puis je ? dit il en souriant et en designant la place vide


Prevôt des Marechaux de Bourgogne
Consul Militaire de l'Ordre des Basilic en charge des relations avec l'Ost.
avatar
Olivier1er

Nombre de messages : 4
Duché/Comté : Bourgogne
Date d'inscription : 10/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Rehaël le Mar 12 Aoû 2008 - 4:28

*Et le fils de la mariée pénétra la collégiale, mauvaise mine. Non pas qu'il soit contre ce mariage, ou quoi que ce soit de ce genre, non non. Il était content pour sa mère, et lui souhaitait le bonheur, et que la "malédiction" s'arrête,... Bien que ça lui fasse bizarre d'assister au mariage de sa mère... pas le genre de choses auxquelles on s'attend... Bref, l'on a déjà vu évènement plus courant dans une vie!

Il n'y avait donc là pas de matière à sa tête basse et traits tirés... Ses chroniques n'avancent pas, c'était l'un de ses soucis, l'empêchant de trouver le sommeil parfois. Mais ça n'expliquait pas parfaitement ce sourire absent, là où pourtant il se trouvait souvent, et où il devrait se trouver alors que l'on s'apprête à festoyer sa mère! Le fait d'assister à un mariage sans son épouse, ça devait jouer aussi... un fameux vide...

Et c'est ainsi, en remâchant ses états d'âme, qu'il rejoint les premiers bancs, côté mariée, s'installer dans les rangs de sa famille et des proches, attendant tous la future épouse du Sombernon.*
avatar
Rehaël
Louveteau
Louveteau

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 26/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par 100drine le Mar 12 Aoû 2008 - 7:42

100drine s'empressa de rassurer Deedlitt en répondant à son tour.

Bonsoir messire,
En effet ces places sont libres, ne vous inquiétez pas. Quant à savoir si les Artésiennes sont civilisées c'est une autre histoire.

Elle laissa apparaitre un petit sourire sur ses lèvres après cette petite taquinerie puis murmura à Deedlitt.

A vrai dire cette place était réservée à un grand homme de l'Artois mais comme il n'est pas à ton bras j'en déduis qu'il ne viendra pas...
avatar
100drine

Nombre de messages : 7
Duché/Comté : Artois
Humeur : plutôt sombre mais ça n'empêche pas de sourire
Date d'inscription : 08/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Ellesya le Mar 12 Aoû 2008 - 11:02

De bleu et de blanc, tout en soie et légèreté, agrémenté de fils d'argent, la Damoiselle de la Jonchère remonta les allées pour s'installer au premier rang. Elle n'était toujours pas portée sur les franfreluches mais elle n'en était plus allergique comme il y avait encore quelques années. Au moins savait-elle faire honneur à son rang et à sa famille et ne pas se présenter en sauvageonne. Son frère y était déjà, sans son épouse. Les places des Massigny étaient encore libres, celle de son oncle également. Suivie de la nourrice et tenant dans ses bras sa petite soeur si dissemblable de chevelure que similaire de traits avec Rehaël et elle même. Les trois enfants se retrouvaient pour l'union de leur mère.
Une chaleureuse embrassade fut assénée à son Comte de frère et sans attendre, elle lui posa Yseult Catherine dans les bras.


Salut mon frère. Voici une fillette qui sera ravie d'avoir un chevalier servant pour la journée...

La nourrice se tenait juste en retrait aussi, Rehaël pourrait s'en libérer si il voulait. Nul besoin de spécifier.
Lissant sa robe bordée de fourrures immaculées, elle prit place à coté de son frère et garda une place libre de l'autre coté pour son cavalier.


Remet mon bonjour à Zya quant tu la rejoindras, je pensais la voir aujourd'hui.

Elle repoussa d'une main sa longue tresse d'ébène héritée des Arduilets et observa son frère. Aucun des deux n'aurait pu renier leur parenté. S'en rendant compte, elle sourit un peu plus.

Nos oncles et tantes ne sont pas encore là non plus.
Que penses tu de notre futur beau-père?

Chuchota t'elle finalement, un air rieur dans les yeux clairs.

_________________

Chevalier de France, Duchesse d'Amboise & de Luynes, Comtesse de Cagli, Vicomtesse de Montbazon, Baronne de Vouvray
avatar
Ellesya
Maîtresse des lieux - Walkyrie de Tyr
Maîtresse des lieux - Walkyrie de Tyr

Nombre de messages : 10868
Duché/Comté : Touraine
Signe(s) distinctif(s) : Tatouée à la nuque (épée ailée) et au poignet gauche (aigle)
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 20/01/2007

http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par rampa le Mar 12 Aoû 2008 - 11:20

Rampa fut heureux de voir que la jeune fille se trouvant à côté de lui n'avait guère changé avec le temps et était resté si fraiche malgré un mariage avec un champenois....

La fatigue n'est rien, c'est simplement une nouvelle crise de goutte, cela m'arrive souvent après les repas trop copieux et en ce moment les mariages s'accumulent.

Par contre je puis voir que vous vous êtes grandement épanouie depuis notre dernière rencontre. Si vous pouvez faire passer mes félicitations à Son Altesse votre frère pour sa nouvelle couronne. Et part la même, je suis heureux de vous compter parmi le nobiliaire de Bourgogne à présent, cela relève un peu le niveau....


Rampa se racla la gorge après ces dernières paroles fort déplacées pour un Chambellan.
avatar
rampa

Nombre de messages : 10
Duché/Comté : Bourgogne
Signe(s) distinctif(s) : Vieux, borné et impulsif
Humeur : maurose
Date d'inscription : 11/08/2008

http://laromagne.forumpro.fr/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par verbam le Mar 12 Aoû 2008 - 12:44

Verbam arriva a Amboise les cloches finissaient de sonner, il se rendit prestement a la cathédrale, il aperçu Persan assit dans un coin, il ralentit un instant, pourquoi n’entrait il pas?
Peut être préférait il attendre, pensant être en retard, il le salua et fini son chemin.

La cathédrale était déjà bien remplie, mais apparemment la cérémonie pas encore commencée, Verbam soulagé, avança lentement dans l’allée centrale, scrutant a droite et a gauche, saluant au passage, personnes connus ou pas, il aperçu enfin un petit groupe de conseillers ducaux Bourguignons, il restait de la place, il s’approcha donc, salua madame le général Samsha, madame le procureur emmaline et monsieur le prévôt Olivier1er


Mes chers collègues puis je prendre place a vos cotés?
avatar
verbam

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 09/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Nakuneuil le Mar 12 Aoû 2008 - 12:49

Le Pair de France, la baronne à son bras entra discrètement dans la collégiale. Il en fut un peu géné et, comme si de rien n'était, toujours accompagné de la charmante dame, il vint se mêler au par terre de tête courronée assistant à la cérémonie.
Les choses étaient bien changeante, c'était le deuxième mariage de la duchesse auquel il assistait, ses pensées voyagèrent vers le premier...
Que les temps étaient changeant.
Un Bref regard à celle qui se trouvait à ses côtés, puis il se reconcentra sur le déroulement de la cérémonie.
avatar
Nakuneuil

Nombre de messages : 7
Duché/Comté : Alençon
Signe(s) distinctif(s) : Borgne
Date d'inscription : 21/06/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Bilichilde le Mar 12 Aoû 2008 - 13:31

Entrée discrète, s'il en est. Tenue simplissime au possible. Sa robe habituelle avait été reléguée au fin fond d'une malle, elle n'avait absolument pas envie de la porter, pas aujourd'hui. Une simple robe beige, donc, sous une cape d'un bleu aussi profond que la nuit, attachée sur le devant par des liens de la même couleur.

Cape rabattue sur le visage, la jeune femme pénétra dans l'édifice. La première place libre au plus près possible de la sortie fit l'affaire. Au fond, bien au fond. Nulle attention portée à son voisin, elle s'assit. Ne pas se faire remarquer, sa seule intention. De toutes façons, il ne la verrait même pas.
avatar
Bilichilde

Nombre de messages : 9
Duché/Comté : Armagnac et Comminges
Date d'inscription : 09/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Smartfluid de Jurefacto le Mar 12 Aoû 2008 - 13:34

De pair, ils entrèrent dans la collégiale déjà bien remplie. Les allées avaient été richement décorées de fleurs parfumées et son regard scruta discrètement les diverses rangées examinant l’identité des invités présents. Radieuse, elle réajusta sa robe, releva la tête, serrant un peu plus fort le bras de se son élégant partenaire, et avança d’un pas qui se voulait assuré vers le parterre réservé à la haute noblesse. Lorsqu’ils prirent place côte à côte, elle lui glissa, dans un chuchotement :

_Pensez-vous que ca sera long ? J’ai déjà un petit creux
avatar
Smartfluid de Jurefacto

Nombre de messages : 4
Duché/Comté : --
Date d'inscription : 10/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par emma le Mar 12 Aoû 2008 - 13:35

Emmaline neut pas a attendre longtemps avant de voir arriver enfin des personnes de connaissance.Samsha arriva d'une belle robe vetue,elle n'avait pas eu souvent l'occasion de la voir ainsi,cela lui allait a ravir .Alors qu'elle discutaient un peu toutes les deux olivier1er arriva lui aussi,marchant tres fier comme a son habitude,et observant toutes les personnes presente,sans doute un reflexe de lieutenant de police et de prevot.

bien sur Olivier1er,ca me fait plaisir au contraire,tu sais bien!
la collegiale se remplissait,Les couleurs chatoyantes des habits et des belles robes donnaient a ce lieu un air de fete tres gai,la ceremonie s'annoncait des plus belles .
Verbam le seigneur de Collonge arriva a son tour,revetu d'un habit de ceremonie qui lui seyait tres bien .Ses nouvelles responsabilités ducales lui donnaient fiere allure et Emma l'admirait .Depuis qu'ils avaient rompu,une amitié forte s'etait installée entre eux,que rien ne pouvait démolir,même s'ils se chamaillaient tres souvent ,passant beaucoup de temps a travailler ensemble pour La Bourgogne.

bonjour Verbam,tu es tres beau!
hum collegues!...oui si tu veux !tu es bien céremonieux aujourd'hui ! il est vrai que cela fait bizarre de se retrouver ici ensemble .Notre Duc doit etre dans ses petits souliers! Il va vivre le plus beau jour de sa vie.

emma

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Deedlitt le Mar 12 Aoû 2008 - 14:04

Deedo répondit par un sourire aux compliments du Bourguignon, puis par un autre sourire plus de connivence à sa comtesse. Etaient elles civilisées...En tout cas il fallait le faire croire. Cette plaisanterie l'amusait beaucoup.

"-Hélas non comtesse, il ne pourra pas venir, Grégoire avait énormément à faire, sans quoi il serait venu avec plaisir."
avatar
Deedlitt
Comte(sse)
Comte(sse)

Nombre de messages : 57
Duché/Comté : Normandie
Date d'inscription : 07/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Persan le Mar 12 Aoû 2008 - 14:38

De l'extérieur de la collégiale, Persan observait les gens qui entraient. Il salua de la tête Emmaline, Wolfar à qui il rendit son sourire, Verbam. Il aperçut Olivier1er et lui fit un large sourire où perçait de l'ironie. Il crut reconnaître la silhouette de Bilichilde mais la capuche rabattue sur les traits l'empêchait de confirmer son impression. S'il s'agissait vraiment de la suivante d'Armoria, pourquoi se serait-elle ainsi cachée ? Il devait se tromper. Il étira ses longues jambes sur l'herbe moussue du parc entourant la collégiale. On était décidément bien mieux ici qu'à l'intérieur.
avatar
Persan

Nombre de messages : 17
Duché/Comté : Bourgogne
Signe(s) distinctif(s) : Cheveux noirs, regard sombre, grande stature
Humeur : Triste
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Morgwen le Mar 12 Aoû 2008 - 14:43

Des jours sans le voir. Des jours sans nouvelles. Aucun des deux n’en avait envoyé. Allez savoir pourquoi.
La Duchesse d’Amboise était retournée sur ses terres pour se recueillir, réfléchir et préparer le mariage imminent. Besoin de solitude en ses terres tourangelles chéries avant d’y accueillir celui qui serait son époux.
Se prélassant dans un bain aux vertus apaisantes, son esprit repassait pour la enième fois le fil de leur histoire peu banale, pas si rose et d’autant plus riche. Contrairement à ce que l’on pouvait penser ou médire, le fait que c’était loin d’être son premier mariage ne facilitait guère les choses. Au contraire. Il lui fallait vaincre la pression issue de ses propres craintes et des commentaires extérieurs qui bien que balayés d’un revers de main l’égratignaient malgré tout.

Esyllt Caterina créait des clapotis dans l’eau tiède pour attirer l’attention de sa mère trop pensive à son goût. Morgwen lui savonna la frimousse avec un sourire attendri. Sa fille resterait batarde. Pourvu qu’elle ne lui en veuille pas trop plus tard.
L’on emporta la petite pour l’apprêter et la confier à sa sœur ainée. Ce fut alors Cissa qui la relaya dans la pièce. La brave vieille avait suivi la Duchesse durant toutes ces années. De Baronne à Comtesse. De Comtesse à Duchesse… Toujours à veiller sur la maison de sa maîtresse, dans toutes les joies ou drames.
Claquements secs de ses mains l’une contre l’autre. A contre cœur, Morgwen quitta l’eau en glissant un regard de faux reproches à son ancienne nourrice. « Oui oui, il est temps, je sais… »
Frictionnée, massée, soignée, Morgwen faisait peau neuve sous les attentions des femmes l’entourant.
A mesure que la journée avançait, son page venait l’informer des arrivées, des carrosses armoriés. Elle avait voulu Amboise pour se marier juste entouré de leur famille et amis. Dans l’enthousiasme, elle avait réduit ses restrictions. Et voilà que la panique se réinstallait à mesure que la liste s’allongeait.
Depuis certains événements, épreuves et blessures, elle fuyait la foule, s’épanouissait à nouveau dans l’ombre. Aujourd’hui, l’on serait loin de ses désirs initiaux d’intimité. Mais soit, Asdrubael regnait et voulait un mariage en grande pompe. Elle ferait bien un effort sur elle-même, pour Lui.
Sous sa chemise fine, des bandes protégaient encore ses plaies quasi cicatrisées. Mieux valait être vigilante pour ne pas les rouvrir ou s’affaiblir inutilement aujourd’hui.

Hans revint de la collégiale enfin. Plus que son vassal, il était son plus proche et fidèle ami. Il avait consenti de grands sacrifices pour veiller sur elle pendant des mois.
Elle vérifia une dernière fois sa mise en silence, lissant machinalement la soie rouge rehaussée de motifs délicats tissés d’or. Paraître sereine. Elle ne goûtait guère les débauches d’émotion. Et puis sa vieille ennemie attendait là, tapie, dans son ombre. Ne pas y penser, ne pas se souvenir, n’était-ce pas ce qu’Il lui avait demandé pour ce jour ? C’était si facile à dire…
Avant de quitter la pièce, elle tendit un présent à Hans avec un léger sourire chargé de ce lien qu’ils préservaient entre eux. Une canne de bois sombre, léger et dur, sans fioritures, hormis le pommeau. Un chevalier terrassant des dragons, fièrement dressé sur les armes de Ferrière Larçon. Petit clin d’œil.
Sans attendre sa réaction, elle souffla un « allons-y » un peu faible.

L’air d’Amboise avait vibré de l’appel clair des cloches de la collégiale. Au seuil de l’édifice, c’était la main sur le bras de Hans qui vibrait un peu.
Aaron avait levé la pénitence pour la durée de la noce. Sa cassette à bijoux avait donc été réouverte après des mois. Contre toute attente, ses parures étaient restées à leur place. Ses cheveux tressés étaient retenus par une simple résille de fils de soie carmin et d’or relevant l’éclat de ses cheveux flamboyants. Une ceinture cousue de fils d’or dessinait sa taille. Pas d’extravagance, ni de pluies de pierreries ou de chefs d’œuvre d’orfèvres. Malgré la richesse des étoffes et la délicatesse de leur coupe, on était loin de ce que l’on aurait pu s’attendre au sortir de mois de sacrifices vestimentaires. Après les sable et argent de la Louve pénitente, l’heure brillait aux ors et gueules de la Duchesse –bientôt- épousée.

Par son page, la présence d’amis en les murs du castel lui étaient connues. Oradour, Massigny, Usson, Jublains, Arnay, ... Autant de présence qui la mettait en joie bien qu’elle ne pouvait se permettre de regarder deci delà en remontant les rangées vers l’autel pour les saluer. Aussi altière et paisible que possible, son pas se voulait régulier et accordé à celui d’Hans dont les séquelles de Bretagne n’aidaient guère à s’harmoniser.
Maintenant à Sa hauteur, elle dut lâcher le bras de son ami.
Alea jacta est…
Avec calme et douceur, malgré son cœur battant la chamade, elle Lui offrit un sourire sans mot dire.

_________________
avatar
Morgwen
Louve matriarcale
Louve matriarcale

Nombre de messages : 3325
Duché/Comté : Amboise
Signe(s) distinctif(s) : plus là
Humeur : repose en paix...
Date d'inscription : 08/11/2005

http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par chlodwig_von_frayner le Mar 12 Aoû 2008 - 14:46

Pour une fois, le Chlo n’avait osé répliquer au garde qui lui avait indiqué la collégiale. Non que se soit un quelconque manque d’envie ou de culot, mais il avait appris une chose importante : sa cavalière l’attendait à la collégiale. Cela devait signifier qu’il était en retard, et même si il adorait se faire désirer… il n’aimait gère faire attendre une damoiselle. Il l’avait fait une fois, par erreur, et ce qui avait suivit avait été horrible. Et la moindre des choses quand on était invité était… d’arriver à temps. Enfin en théorie…

Il dut s’arrêter en cours de route pour honteusement demander son chemin à quelques serviteurs qui traînaient par là. En effet, excédé par les paroles du garde, et ne désirant pas s’abaisser à lui demander d’avantages d’explications, il était parti sans savoir où il devait aller. Comme seule indication du lieu, il n’avait que les mots « collégiale » et « mariage ». Ne connaissant pas les lieux, il aurait été bien incapable de s’y rendre seul. Il fut heureusement aiguillé dans sa recherche et parvint à l’endroit de la cérémonie.

Il jeta un poil à l’intérieur de la salle… non il n’était pas le dernier. En lui-même il se détendit un peu, la cérémonie n’était même pas commencée et la salle n’était pas encore pleine. Qui plus est, il restait des places au premier rang, preuve que certains proches n’étaient points là. Il connaissait quelques personnes, remarquant, de loin, tonton Nak au bras de… quelque un qu’il ne connaissait pas. Il aurait le temps de le saluer plus tard… ou pas. On verrait. Mais ses yeux cherchaient une personne, celle pour qui il était venu, celle de qui il avait reçu une invitation. Non pas la mariée… mais la fille. Oui étrange, mais il n’avait guère cherché à se désister… Dés qu’il pouvait faire courir des rumeurs il ne s’en privait pas. Tandis qu’il avançait en regardant à travers les rangs, il en vint à se dire que la famille des mariés devait se trouver au premier rang… logique implacable à laquelle, bêtement, il avait échappé. Se fustigeant de sa bêtise, il continua sa route, non sans jeter à droite et à gauche quelques coup d’œil, destinés à apercevoir quelconque connaissance qui, par le plus grand des hasards, se serait trouvé non loin de lui. Et en effet, il entraperçu quelques tête connues mais… trop loin… et pas le temps.

Il était arrivé non loin du premier rang. Restait à trouver le côté de la mariée… Il avait reconnu un bourguignon aperçu pendant son passage à Nevers et avec lequel il avait eu quelques problèmes. Déduction logique, le côté de la mariée était à l’opposé. Il avait bien trop réfléchis pour la matinée… Mais son intense effort de réflexion fut récompensé car il reconnu la jeune fille aux cheveux de jais avec qui il avait passé la soirée il y avait de cela pas mal de temps à Meymac. Son regard s’éclaira… avant de se durcir, car aux côtés de sa cavalière se trouvait… le truc qui tenait chaud au lit de Zya la nuit, enfin quand il était là et n’avait pas trop de travail, c’est-à-dire, pas plus d’une fois par mois. Résistant à l’idée de le saluer par quelques piques bien senties, il se dit qu’il n’allait pas troubler un mariage par quelques éclats (quoique…). Aussi se tint il légèrement en retrait en attendant qu’elle ai finit sa discussion.
avatar
chlodwig_von_frayner
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Nombre de messages : 15
Duché/Comté : Alençon
Signe(s) distinctif(s) : blond, chiant, mais parfois adorable (parfois seulement)
Humeur : massacrante bien sur
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Ellesya le Mar 12 Aoû 2008 - 15:09

A peine avait-elle posé sa question qu'une tête blonde apparut dans son champs de vision. S'attendant à ce qu'il s'approche, elle lanca à son frère un regard signifiant qu'elle aimerait connaitre son avis sur le Duc de Bourgogne.
L'immobilité apparente du Seigneur de Belzaize la poussa dans la foulée à lui faire un discret signe d'invite à la rejoindre.
Son initiative la mettait bien mal à l'aise. Hors de ses missions de représentation de sa Maison, son entourage se limitait aux Fléaux et à sa famille, et encore...
Seule sa mère finalement était au courant et avait donné son accord pour convier le jeune homme, étonnée mais rassurée que sa fille n'ait pas l'air de se tourner tout à fait vers la religion dans laquelle son "père" l'avait baigné depuis son plus jeune âge.
Ne sachant pas si son frère et son cavalier se connaissaient, sonfrère ayant une autre vie qu'elle, plus sociale -sociable? :p-, et surtout pour éviter un silence embarrassant où sa gaucherie serait nettement plus flagrante, elle s'éclaircit la voix.


Cela me fait plaisir que vous soyez venu, Chlodwig.
Je ne sais pas si vous connaissez mon frère, le Comte Rehaël. Et notre jeune soeur, Esyllt Caterina...

_________________

Chevalier de France, Duchesse d'Amboise & de Luynes, Comtesse de Cagli, Vicomtesse de Montbazon, Baronne de Vouvray
avatar
Ellesya
Maîtresse des lieux - Walkyrie de Tyr
Maîtresse des lieux - Walkyrie de Tyr

Nombre de messages : 10868
Duché/Comté : Touraine
Signe(s) distinctif(s) : Tatouée à la nuque (épée ailée) et au poignet gauche (aigle)
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 20/01/2007

http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Aaron le Mar 12 Aoû 2008 - 15:17


    Le cardinal remonta doucement la nef, précédé par trois acolytes tenant cierges et croix bien haut devant et précédant la mariée qui allait faire son entrée. A ses côtés, Gedeon, grand aumônier du Royaume. Un chant mélodieux adoucissait l’atmosphère. Il salua le fond de l’église en s’inclinant respectueusement. Il se retourna vers l’assemblée, et en écartant les bras, il leur souhaita la bienvenue…



    Dóminus vobíscum.
    Et cum spíritu tuo.

    Chers amis, chères amies, gens du royaume et gens de par delà, je vous souhaite la bienvenue. Une fois de plus, nous sommes réunis dans une chapelle pour marier l’un de nos amis à l’un de nos proches. Une fois de plus, l’homme va se lier à la femme, une fois de plus nous célèbrerons de belles et grandes épousailles. Après le fils, c’est la mère qui convole en justes noces, après avoir couronné le duc, je le marie… Et je m’amuse à parcourir l’assemblée où de nombreuses têtes me sont connues, où je retrouve ceux que j’ai lié devant Dieu. Quoi de plus normal donc de venir partager cet instant avec un proche. Que le Seigneur soit avec vous…

    Puis il alla s'asseoir sur son fauteuil, laissant la place à son collègue. Il regarda l'assemblée plus précisément, s'arrêtant sur des visages familiers. La sœur d’un roi qu’il avait marié à Reims, le fils qu’il avait marié en son castel… Il sourit… Puis, croisant le regard de la comtesse d’Artois, il inclina la tête pour la saluer. Le posant ensuite sur les futurs mariés, assis devant l’autel, attendant le moment crucial, il sourit de nouveau…


_________________
avatar
Aaron
Parrain de la Walkyrie
Parrain de la Walkyrie

Nombre de messages : 115
Duché/Comté : Champagne - Rome
Signe(s) distinctif(s) : Très élégant
Humeur : Concensuelle
Date d'inscription : 09/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Ingeburge le Mar 12 Aoû 2008 - 15:30

Alors qu'Asdru et elle échangeaient encore des amabilités dont ils avaient le secret, l'atmosphère changea de manière perceptible sous les voûtes de la Collégiale. Ingeburge tourna la tête et aperçut la raison du changement d'attitude de l'assistance réunie.
Morgwen venait de faire son apparition au bras de Hans, superbe dans ses tissus précieux, au dessin délicat et recherché. La Duchesse d'Amboise savait mettre en valeur son visage et son allure sans pour autant en faire trop. Ingeburge sourit, elles ne se croisaient que trop rarement mais elle ne fut pas étonnée de la voir si resplendissante en ce jour.

La Princesse se tourna vers le Sombernon et lui chuchota :

_ Vous constaterez que j'avais raison, voici votre sublime fiancée, je peux donc vous laisser. Je vais rejoindre ma place.
Elle le regarda franchement et dit encore :
_ Ne doutez pas que vous méritez votre bonheur...
Elle lâcha sa main après un dernier encouragement et alla s'asseoir au premier rang.

Elle se glissa à sa place tout en ne perdant pas de vue la progression de Morgwen dans la nef. Celle-ci arriva enfin aux côtés de son fiancé et Ingeburge ne put retenir un sourire.

Le Camerlingue ouvrit la cérémonie.
avatar
Ingeburge
Marraine de la Walkyrie et de la Merveille
Marraine de la Walkyrie et de la Merveille

Nombre de messages : 244
Duché/Comté : Auxerre
Signe(s) distinctif(s) : Toujours en noir & toujours la tête voilée
Humeur : Olympienne
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Gedeon le Mar 12 Aoû 2008 - 15:38

De nombreuses inclinaisons de tête en guise de salut et de respect plus tard, le Grand Aumônier de France avait remonté la nef à la suite de son confrère Aristotélicien mais surtout derrière la fiancée qui venait de faire son entrée accompagnée de son témoin.
L'écclésiastique avait préféré ne pas s'attarder sur la présence du Duc d'Arnay et louait le Très Haut que ce dernier ait visiblement préféré rester au dehors de la Collégiale. La présence de cet homme était l'une des rares qui le mette mal à l'aise, pis, en colère. Surtout quand ce dernier assistait à des mariages. Pour sûr le premier mariage annulé de Persan n'avait pas encore été digéré... et ne le serait sans doute jamais.

L'évêque de Nevers, pensif, prit place à ses cotés et pria à mi-voix en réponse aux paroles prononcées par Aaron.


Et cum spíritu tuo

Il se reconcentra sur la cérémonie, balayant tous les songes sombres apportés par Persan. A son tour, Gedeon prit la parole avec cette expression béate qui ne le quitterait pas, il l'avait décidé :


Unir deux asmes… Que c’est plaisant ! Je cuide que si vous estes si nombreux en ce jour c’est que je ne dois point estre le seul à ressentir joie et bonheur à voir des épousailles entre deux cœurs qui s’aiment.
Pour commencer cette cérémonie, je vous invite à vous lever pour écouter la lecture du Livre des Vertus : Création VIII: La décision.


Gedeon s’éclaircit la voix pour lire intelligiblement et audiblement, il résuma rapidement le début du texte :
Dieu a créé l'humanité pour qu'elle l'aime en retour. Ainsi, le septième jour de la semaine est dédié à nos preuves d'Amour envers Lui.



    “Mais il faudra encore que, chaque jour, toi et les tiens fassiez perdurer votre espèce. A l’exception de celle que Je n’ai pas nommée, J’ai fait de toutes les créatures vos soumises. Ainsi, vous vous en nourrirez, sans qu’elles ne se nourrissent de vous. Ce pouvoir dont vous disposez de vous nourrir des autres espèces, Je le nomme “travail”. Mais, afin que vous n’oubliiez jamais que ce pouvoir est un don de Moi, vous récompensant ainsi de ta bonne réponse, Oane, le travail sera laborieux, difficile, usant et fatigant. Mais ne te plains pas de la souffrance que cela te cause, car, en vérité, c’est un bien beau cadeau que Je te fais.”

    “Afin que vous remplaciez par de nouvelles générations celles dont la vie se termine, je vous fais un cadeau bien plus beau encore. Cet amour que J’attends de vous, Je vous permets aussi de l’éprouver également envers vous, en couple. La tendresse et le désir mutuels seront les composantes de ce pur sentiment. La procréation en sera le but. Mais seul l’amour que J’aurai béni pourra permettre l’acte de chair, afin que votre espèce perdure dans Mon amour.”


L’évêque resta silencieux quelques secondes avant de faire un pas en arrière pour laisser la parole au Cardinal Archevêque de Reims.


Dernière édition par Gedeon le Mar 12 Aoû 2008 - 16:17, édité 1 fois (Raison : correction orthographique)
avatar
Gedeon

Nombre de messages : 10
Duché/Comté : Bourgogne
Signe(s) distinctif(s) : Boite de la jambe gauche, porte une vêture d'écclésiastique
Date d'inscription : 04/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Angelyque le Mar 12 Aoû 2008 - 15:46

Angélique, dont le sens de l'orientation lui faisait cruellement défaut, avait passé des heures à errer dans le château.

Enfin, en entendant du brouhaha elle était parvenue à trouver le lieu des épousailles de son Duc. Un nombre impréssionant de personnes se trouvaient déjà en ces lieux.

Elle chercha du regard les autres conseillers ducaux afin de se rapprocher d'eux.

Angélique se faufila discrètement parmi les personnalités et se rapprocha d'Olivier1er qui était comme à son habitude toujours à l'heure pour les cérémonies importantes et lui fit un grand sourire innocent.


Bonjour Olivier, j'arrive à temps pour la cérémonie je crois, ça fait plus d'une heure que je t'attendais au poste de garde, il me semble que tu avais oublié qu'on devait venir ensemble icilieu....
avatar
Angelyque

Nombre de messages : 19
Duché/Comté : Bourgogne
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par AsdrubaelVect le Mar 12 Aoû 2008 - 16:01

Après ses quelques mots toujours si doux échangés avec Ingeburge, il comprit comme elle assez rapidement que la mariée était entrée.
Lorsque la princesse se retira pour le laisser seul devant sa destinée, il lui souffla un merci muet accentué par un signe de tête cordial.

La tête totalement tournée à présent vers la nef, il l'admirait alors qu'Elle remontait les allées, dans un sourire béat et épanoui.
Il n'avait plus d'yeux que pour Elle, lorsque la Duchesse arriva enfin à sa hauteur, son cœur se mit à battre ou plutôt à se débattre si fort qu'on eut pu croire qu'il allait bondir au dehors de sa poitrine.

Après une longue quoique discrète respiration, il lui murmura :


Bonjour Gwen. co...

Il ne termina pas sa phrase, se rappelant qu'il n'était pas le moment de sortir des banalités. Juste après le discours d'Aaron, le Duc murmura à sa toujours fiancée quelques mots qui réussirent à passer l'obstacle de ses lèvres nerveuses.

Tu es si ravissante...
Ce fut agrémenté d'un sourire conquis qui signifiait la franchise du compliment.

Le Duc tourna ensuite la tête, à grand regret, vers Gédéon qui débutait son discours
avatar
AsdrubaelVect
Duc toisonné d'or
Duc toisonné d'or

Nombre de messages : 313
Duché/Comté : Bourgogne
Signe(s) distinctif(s) : Toison et couleurs voyantes
Humeur : Changeante : gentil ou très gentil
Date d'inscription : 09/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Hans le Mar 12 Aoû 2008 - 16:10

Une canne. Si le seigneur encore en délicatesse avec son corps détestait qu'on lui rappelle son état de faiblesse en général, il reçu ce présent avec un sourire, appréciant cette petite attention.
Décidément, Morgwen aimait lui faire des cadeaux, peut-être pour qu'il pense toujours à elle...
Sa main effleura la petite améthyste qui pendait à son cou et il laissa son vieux bâton récupéré à Fougères, lui préférant sa remplaçante pour ce grand évènement.
Hans parvenait à se mouvoir avec plus d'aisance, et avait retrouvé la majeur partie de ses forces, mais la démarche demeurait un peu particulière, même s'il faisait tout son possible pour s'accorder au mieux au pas de la mariée.

Car il en était ainsi... c'était donc bien lui qui la menait vers son destin. Peut-être un ultime signe de bénédiction pour cette union, ou plus surement, la volonté d'être simplement là pour son amie.
Un regard un peu admiratif se posait de temps à autre sur sa duchesse, souvent accompagné d'un demi sourire alors qu'il repensait aux petites réflexions ou taquineries faites plus tôt, pour détendre l'atmosphère et tromper l'ennui en attendant que la cérémonie débute.
Alors qu'ils remontaient tous deux la collégiale, l'esprit du seigneur de Ferrière Larçon passait par bien des émotions.
Si le futur époux lui paraissait être un homme "valable", il n'avait rien d'exceptionnel à son sens. Tout duc de Bourgogne qu'il était, méritait-il la main de sa suzeraine?
Ce mariage, sans le réprouver, il avait bien du mal à s'en réjouir complètement. Trop tôt peut-être au vu de leur histoire qu'il connaissait un peu, ou peut-être avait-il peur que ce ne soit pas le bon choix et que Morgwen finisse par en souffrir. A moins que ce soit ce sentiment protecteur, qui ressemblait parfois à s'y méprendre à de la jalousie, qui faisait encore des siennes...
Il était de toute façon probable qu'aucun candidat au mariage n'aurait été assez bien et n'aurait trouvé grâce à ses yeux, mais le plus important restait qu'elle trouve le bonheur et puisse enfin en profiter pleinement et durablement.

Arrivé à hauteur du marié qui attendait déjà sa promise, Hans retourna à sa place, légèrement en retrait.
Le regard un peu absent et la tête légèrement inclinée, en signe de dévotion et de recueillement peut-être, ou pour une autre raison..., il attendit silencieusement le début de la cérémonie et la suite des évènements.
Les vêtements noirs et simples avaient été bien choisis. Après ce court passage au bras de la lumineuse mariée, il était retourné discrètement dans l'ombre, à sa place...
avatar
Hans

Nombre de messages : 431
Duché/Comté : Touraine
Humeur : Mélancolique
Date d'inscription : 23/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Aaron le Mar 12 Aoû 2008 - 16:20

Après la lecture de l'évêque de Nevers, l'archevêque de Reims se leva et monta en chair. Dans un lourd silence, il scruta l'assemblée, puis s'arrêta sur les mariés. Même si la pénitence n'enlevait rien à la prestance de la duchesse d'Amboise, la couleur, et quelque artifice, ne faisait qu'appuyer un peu plus ce don naturel qu'elle avait. Son futur époux avait semble-t-il décidé de porter son repentir à sa place. Très sobrement vêtu de noir, seul sa toison d'or apportait une touche dénotante. Le cardinal sourit à la vue du collier et il se rappela ses premiers moments à la Hérauderie et ses travaux d'orfèvre. La toison d'or avait été l'un de ses premiers ouvrages : une réussite. Revenant à lui, le prélat se décida à rompre ce silence...

La décision…une décision... celle d’unir sa destinée à celle d’un autre ; la décision de jeter un pont vers un autre qui trouble notre humeur et nos sentiments ; la décision d’enfin célébrer devant Dieu et les hommes ce lien qui doucement c’est créé pour aboutir à la plus belle création du Tout-Puissant : l’amour. Une conviction intime, unique merveilleuse, mais tellement « angoissante » qui prends corps dans la conjugaison de l’agréable et du beau qui deviennent le vrai : le mariage. Le pas franchit, l’angoisse se transforme en bonheur irremplaçable devenu indispensable, et l’angoisse de franchir ce cap se transforme en une angoisse d’être séparé de l’être aimé.

Cette orientation de l’âme, cette inclinaison du cœur qui nous pousse à nous unir à l’autre ne doit point s’arrêter à la seule officialisation de l’union. Elle doit aussi conduire à la glorification de Dieu par la création d’une descendance aimante et aimé. Et le Très-Haut nous a rappelé cela. Cet amour que nous recevons de lui en aimant et en étant aimé comme le seront vos enfants, le Tout-Puissant, nous permet de le dispenser, de le donner à l’autre.

L’amour de Dieu est comparable à une toile d’araignée. A chaque intercession, il y a un homme, et chaque homme jette vers l’autre ce lien d’amour qui l’unit. Au centre, le Créateur, croisement et fontaine de cet amour. Autant la toile de l’arachnide est collante, autant l’amour du Père est indéfectible. Aujourd’hui un fil plus étroit vous lie.

_________________
avatar
Aaron
Parrain de la Walkyrie
Parrain de la Walkyrie

Nombre de messages : 115
Duché/Comté : Champagne - Rome
Signe(s) distinctif(s) : Très élégant
Humeur : Concensuelle
Date d'inscription : 09/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un mariage en Amboise

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum