Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Page 3 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par dragonet le Mar 11 Déc 2007 - 14:56

Dragonet supportait le voyage en silence. A vrai dire il n'aimait pas les carosses, en tout cas pas pour voyager. Face à lui d'un coté la jeune Aliénaure, de l'autre Nebisa bavassant. Les deux provoquaient chez lui actuellement la même envie de dormir.

Il sentit soudain le pied de la Vice comtesse. Doutant fort qu'elle entamme une tentative de séduction aussi mievrement, il en déduisit qu'elle tentait d'attirer son attention au déhors.

Il pencha la tête vers l'extèrieur. Il ignorait ce qu'elle voulait voulez lui montrer, mais ce qu'il vit mis son esprit soudainement en eveil.

Il lui adressa un sourire charmeur..


Je sens que ces festivités vont être des plus intéressantes, ma muse.

dragonet

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 05/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Aliénaure le Mar 11 Déc 2007 - 15:26

La route avait été longue. Si longue que la jeune Malemort s'était assoupie pendant une bonne partie de la route. Mais le soubressaut du carosse la réveilla en sursaut. Ils venaient d'entrer dans la cour du château.

Sans attendre, Aliénaure passa la tête par la fenêtre.
Amboise... Elle en avait entendu parler par son oncle. Elle savait que le lieu était grandiose et cachait mille trésors.
Aussi, quand sa mère lui avait proposé de les accompagner, elle n'avait pas hésité une seconde. Trouver une tenue pour l'occasion avait été ardu mais à force de répéter exactement ce qu'elle voulait, elle avait fini par obtenir gain de cause. Un délicieux mélange de tissus de velours prune et de dentelle ivoire, savante union d'innocence et de séduction.

Se retournant vers les autres occupants du carosse, elle fixa le nouveau reignant du Limousin.


C'est somptueux! Vous imaginez, Dragonet, les parties de cache-cache que nous aurions pu faire ici? J'ai hâte de visiter les jardins!


Puis sans attendre, elle détourna le regard vers sa mère.


Maman, penses-tu que je pourrais rencontrer nos cousins? J'aimerais beaucoup faire leur connaissance, en mémoire d'oncle Rassaln.


Dernière édition par le Mar 11 Déc 2007 - 15:33, édité 1 fois
avatar
Aliénaure

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 11/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Barahir de Malemort le Mar 11 Déc 2007 - 15:31

D'Alençon le jeune Malemort avait chevaucher le plus vite possible jusqu'a en epuisé sa monture. La lettre qu'il avait reçu de sa mére était des plus explicite, les felicitations pour ses nomination d'officier en Alençon et de poursuivant, des incitations à la prudence mais aussi la mention qu'elle serait presente da Amboise, chez sa suzeraine. Avec cette mention, implicitement un message caché: Je me fait du souci de toi, tu devrait avoir vendu ce champ depuis bien longtemps... Tu as interet a te pointé a ces festivité ou je t'arrache les yeux

Le jeune garçon s'était executé au plus vite, et arrivait en vu du castel, apres avoir passer la nuit dans un auberge des plus confortable en Anjou, comme quoi cette contré de traître avait aussi des bons coté.

Lorsque les garde l'arretérent, il se presenta


Je suis Barahir de Malemort, vassal de la Duchesse...

Les soldats furent tout intrigué, mais l'un reconnu le croissant d'argent qui ornait son manteau et en fit donc le rapprochement avec les vassaux Limousin et laissa donc passer le jeune homme

Des nombreux cavaliers était là, et le jeune homme tendit le coup pour esperer y voir la voiture avec les armes de Malemort... Rien... Il mit pieds à terre et tendit les rénes a un garçon d'ecurie qui se trouvait là, puis resta quelques longs instants debout dans la cour, le regard tourner vers la porte esperant y voir la voiture de sa mére
avatar
Barahir de Malemort

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 08/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par althiof le Mar 11 Déc 2007 - 15:44

Un carosse aux couleurs des Cournon d'Auvergne arriva au domaine de la Duchesse Morgwen. Le voyage n'avait pas été long depuis Clermont mais dieu qu'il détestait ce moyen de locomotion. Seulement il avait fait une promesse à son épouse suite à son accident et sa blessure aux Joutes Dauphinoises. Qui plus est il n'avait pas suivi les conseils de son médecin entre la prévôtée et l'organisation des Joutes Clermontoises.

Après tout un voyage en carosse contre une droit de participation de Kory n'etait pas cher payé.

Le carosse entre par la grande allée et ils furent accueillis puis conduits à leur logement. En apprenant le nombre impressionnant de jouter Althiof sut que ce tournoi serait particulier et surtout long et tendu. Mais malgré sa blessure persistante il tenait à honorer son rang de jouteur et de faire une forte impression.
avatar
althiof

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 26/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Alryk le Mar 11 Déc 2007 - 15:47

Ca oui, ils avaient chevauché. La route avait été plutot bonne, et la compagnie de la famille Jagellon lui allait à ravir. Finalement, il se sentait bien avec ces gens, bien qu'il ne soit lui qu'un fils de bourgeois. Quand au finance, le fait d'être parti loin de chez lui le mettait grandement dans l'embarras.

Dame Marie, comme il aimait à appeler l'ancienne Comtesse du Limousin, lui avait fait acheter des habits neufs et propres. Cela faisait en effet fort longtemps qu'il n'avait eu cette chance. Pour la peine, il avait même pris un bain !

Tout avait été pensé pour qu'il puisse montrer qu'il était l'ecuyer du frère de la Dame, le Seigneur Enguerrand de Lazare. Le bleu, le blanc et le vert prédominaient. Seul ses brages étaient plus foncées. On s'agenouille tellement, qu'on paraissait moins sale ainsi. Une cotte blanche; surmonté d'une surcot azur et sinople. Il se trouvait beau ainsi. Peut être était ce parce que c'était les plus beaux habits qu'il n'ait jamais porté.

Du haut de ses bientôt 13 ans, il écoutait les propos du Sieur sur cette fameuse "Bombarde". Il n'en avait jamais vu. Un cadeau du diable répétait Marie les yeux vers le ciel, exaspéré. Une bénédiction et un véritable jouet pour le Seigneur de Saint Julien.


- Vois tu gamin, le seul fait de faire tonner la Bombarde en début de siège peut déjà effrayer la moitié de la garnison ! Une véritable arme de dissuasion ! En plus........

Et oui, plus qu'une passion, toute sa vie. Il s'étonnait à ne pas trouver de Dame ensuite. Il préférait la poudre noire au peau douce, et l'odeur du souffre et du salpètre à celle du lilas ou de la rose... Mais le petit l'écoutait toujours. Cela le fascinait en vérité. Son imagination marchait à plein régime. Et tout d'un coup, le chateau apparut devant eux. Un murmure du gosse.

Wouah....

La batisse était tout bonnement splendide. Les yeux écarquillés, il n'avait encore jamais vu de chateau ainsi fait. D'habitude, il était plus taillé dans la pierre, histoire de résister aux assauts. Celui ci était taillé dans le diamant, pour briller et étinceller.
avatar
Alryk

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Invité le Mar 11 Déc 2007 - 15:58

Aidée par un page, la Comtesse de Ségur descend de voiture et lisse les plis de sa robe de voyage, une modeste tenue émeraude, presque totalement dépouvu de broderies, avec seulement quelques métres de dentelles et au corsage tout a fait raisonnable mettant en valeur la larme de rubis qui repose sur la gorge d'albâtre dont la réputation n'est plus à faire, elle se tourne vers sa fille ainée, la recoiffe machinalement ...

Je suppose que les enfants de ton oncle seront présents oui... Vous aurez peut être l'occasion de faire connaissance qui sait... Pour le moment, nous allons nous approcher de la lice, si j'en crois le programme, les éliminatoires pour les joutes devraient être annoncées... Dans tous les cas, n'oublie pas d'éviter mettre le feu aux tapisseries et évite de te glisser dans les cuisines pour gouter les patisseries et... ooh !!!

La Comtesse volubile s'interrompt en reconnaissant la silhouette fluette de son fils ainé de l'autre coté de la cour... Le pli soucieu- non c'est pas une ride- qui barrait son front depuis des semaines, depuis l'arrivée du courrier l'informant que le jeune Malemort venait de s'engager dans l'armée Royale, au mépris de son âge et des consignes maternelle, ce pli là donc, s'efface alors que les poumons comptaux exhalent un soupir de soulagement. L'envie de courrir jusqu'à son enfant pour l'étreindre se dispute au besoin de l'attraper par les épaules et le secouer jusqu'à lui remettre les idées en place... Finalement, reconnaissant qu'elle est fiére de ce fils impétueux et prompt à se battre pour les valeurs qu'elle lui a enseigné, elle se contente de le héler de la main, lancant un "BARAAAAAAAAAAAAAAAHIR !!" identifiable aux oreilles ayant eut la grâce d'ouir la mélodieuse voix de Nebisa par le passé...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Barahir de Malemort le Mar 11 Déc 2007 - 16:16

BARAAAAAAAAAAAAAAAHIR !!

Ajouté a cela un robe verte emeraude poser sur la silhouette de la comtesse. C'est là la solution pour faire rougir les oreilles du jeune Malemort. Il se tourna donc vers sa mére en souriant, lui fit un geste de la main et s'approcha d'elle. Louer soit le Tres- Haut qu'elle n'ait pas dit "Mon bébé" comme a son habitude. Les botte toutes crotter, le manteux poussiereux, ne s'entant même pas soucier de ses fontes. Il forca le pas pour les derniers pas, il venait de traverser la cou, d'arriver au pied du carosse Limousin.

Devant la Comtesse, sourire au lévre il s'inclina puis regarda sa mére


Mére ! C'est une grande joie pour moi de vous voir...

Il soupira de soulagement, puis se pencha legerement pour jeter un coup d'oeil dans la voiture. Sa soeur Aliénaure était du voyage ainsi que... Que... Il avait du mal a croire la compagnie de sa mére... Le "Comte Dragonnet"... Soupirant il releva les yeux sur sa genitrice

... Je constate que ni le temps ni les responsabilité n(ont d'emprise sur vous mére, vous êtes telle que quand j'ai quitté le Limousin !
avatar
Barahir de Malemort

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 08/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Barth74 le Mar 11 Déc 2007 - 16:31

La route n'avait pas été longue certes, depuis Saint-aignan, mais comme d'habitude, Barth était en retard... Boulangerie, armée, duché, affaire importante, il avait déjà épuisé toutes les excuses possibles et imaginables, et cette fois-ci, il dut bien admettre que c'est son manque d'attention qui l'avait mis en retard.
Mais qu'importe, il était là, pour participer à ses festivités qui s'annonçaient admirablement bien, en compagnie de son suzerain et, comme il avait entendu dire, de bon nombre de ses amis berrichons.


Barth, Seigneur de Levroux !

A son appel, un groupe de garde s'était retourné immédiatement

Je suis convié aux festivités données par la Duchesse d'Amboise, pourrais-je entrer ?

Après un bref coup d'oeil sur leurs parchemins, les gardes ouvrirent la grille.

Avant d'entrer, Barth avait déjà été impressionné par l'ampleur du château, mais vu de l'intérieur, il paraissait encore plus grands : des ailes qui n'en finissaient pas, de somptueux jardins à pertes de vue...!
Surpris par un cri retentissant d'une jeune femme, qui semblait pourtant en parfaite situation, le Seigneur continua son chemin, émerveillé, en direction de la lice qu'on distinguait au bout des jardins.
avatar
Barth74

Nombre de messages : 12
Duché/Comté : Saint-aignan, duché du Berry
Date d'inscription : 06/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Invité le Mar 11 Déc 2007 - 17:04

Mon bé... fils... mon grand garçon presque adulte je veux dire...

Sourriant avec malice, elle étreint l'enfant contre son coeur avant de le détailler scrupuleusement... Pas de balafres, pas de signes de cruels sévices, un peu de poussiére bien sur, plus de muscles aussi... Bon rien d'effrayant... Le jeune seigneur évitera un sermon pour quelque temps...

J'espére bien que tu reviendras en Limousin avant que la vieillesse ne colére mes cheveux de blanc ! Tu... veux toujours revenir ?

Voile d'inquiétude dans le regard d'onyx... La comtesse peut se passer d'amis, d'hommes même, de prune -si vraiment il le faut- mais ses enfants sont avec le Limousin les deux piliers de son existance... Alors bien sur, même si la vie leur fera emprunter leur propre chemin bien assez tôt, elle n'est guére pressée de voir son ainé s'envoller loin d'elle...

Bon... si tout le monde est là, je pense que nous pouvons passer dans le parc, la cour est pleine d'agitation et les domestiques s'occuperont de trouver ou déposer nos malles...

Laissant son regard voler sur l'esplanade, elle reconnait quelques visages, une silhouette familliére lui faisant hausser un sourcil et enfoncer ses ongles dans la paume de sa main avant qu'elle ne se reprenne, le visage impassible pour glisser à l'oreille de Barahir d'être aimable avec le Comte s'il ne veut pas avoir à faire à elle...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Aliénaure le Mar 11 Déc 2007 - 17:39

Le front d'Aliénaure se plissa de mécontentement.

... Eviter mettre le feu aux tapisseries et évite de te glisser dans les cuisines pour gouter les patisseries...

Maman! Je ne suis plus une enfant! Je suis là pour vous supporter, Dra...le Comte et toi!,
rétorqua-t-elle en remettant une mêche déplacée par la bienveillante main maternelle.

Soupirant, elle défroissait les plis invisibles de sa robe quand son frère se présenta devant eux.
Un sourire heureux aux lèvres, elle attendit que sa mère ait fini son laïus habituel sur le comment se tenir en société.
Enfin, elle put laisser exprimer sa joie de revoir celui avec qui elle partageait ses secrets et lui sauta au cou.


Barahir!

Comme je suis heureuse de te revoir!
avatar
Aliénaure

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 11/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Barahir de Malemort le Mar 11 Déc 2007 - 18:05

Le jeune Malemort tiqua lorsque sa mére allait encore l'appelé son bébé mais se reprit puis l'entreint lui aussi heureux de la revoir. Elle le toisa puis le questionna

Mére enfin ! La viellesse serait bien incapable de colorer vos cheveux voyons et... Bien sur que je vais revenir en Limousin quand... Il n'osa pas avouer là en public la repulsion que lui inspiration son democrate "d'oncle Dragonnet". Il devait bien être temperé par ses conseillers mais son programme était bien sans appel...

Mére je reviendrais un fois la mission que vous m'avez donner accompli. Mais les terre en Alençon se vendent difficilement, j'ai pu y voir votre ami le marquis de Dreux qui lui aussi s'y attelait c'est pour dire.

Puis il encoura un discret sermon sur le resêct qu'il devait a dragonnet, si qui eu pour effet de fair eporter le regard du jeune Malemort au ciel

Je vous suis mére... D'ialleurs aller vous jout...

Mais il fut interrompu par un voix qui elle aussi lui avait manqué

Barahir!
Comme je suis heureuse de te revoir!


Sa soeur Aliénaure avait donc accompagné sa mére, c'etait là une grande nouvelle, il s'empressa donc de quitter les traces de sa mére pour retourner aux pieds du carosses, avant que sa soeur ne lui saute au coup. Heureux il l'enlaca avant de la repousser legerement

voyons ma soeur, un peu de tenue enfin !

Puis il rit du regard desaprobateurs qu'elle lui lanca

C'est pour moi un grand plaisir que de te voir Aliénaure... J'espere que le voyage a été bon ? Sans trop de cahots ni de...

Le jeune Malemort tendit le menton vers le coche d'ou n'en était pas encore sortit le Comte, puis il sourit a sa soeur
avatar
Barahir de Malemort

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 08/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par charlesdelatour le Mar 11 Déc 2007 - 18:09

La route, ma foi fut changeante ... Parfois vide et silencieuse mais la plupart du temps encombrée et copieuse. A croire que tout le Royaume se pressait en Touraine.

Un pays fort beau mais lugubre, que la rudesse de cette fin d'automne hivernale rendait paisible mais glacé.

Un Flamand venant du sud du Domaine Royal se présentait au poste de garde du castel d'Amboise... Il prétendait venir pour les festivités mais son oeil grave et un visage défait ne présumait pas vraiment de cela...
avatar
charlesdelatour

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Perturabo le Mar 11 Déc 2007 - 18:22

A cheval et pas tout à fait seul, mais plutôt une demi-dizaine, le meneur indiquait la route qui se poursuivait jusqu'à Amboise, sis en Touraine.
Vêtu de manière un tant soit peu élégante -mais pas trop-, le cavalier de tête se faisait appeler "Perturabo", simple seigneur d'une châtellenie sise en Engolmès, et écuyer du Premier.

On leur montra le chemin, afin qu'ils parviennent à destination. Prévenu plusieurs jours à l'avance, le Louvelle avait soigneusement préparé ce dont il avait besoin et par conséquent, devait emporter. Inscrit aux joutes & aux festivités d'Amboise dès que les annonces furent criées à travers le Royaume, il n'avait point oublié : il se retrouvait désormais non loin du domaine Tourangau, dont le seigneur de ces terres était la Duchesse Morgwen.


- Maximilien, le duché d'Amboise est en vue !
- C'est une bonne chose !
- Ca l'est, nous pourrons nous reposer de cet épuisant voyage !
- Baste, j'ai toujours su que tu étais de petite nature.

Riant grandement pour se moquer de l'intendant Louvelle, le seigneur de Triac-en-Lartige ne pouvait s'empêcher de plaisanter au sujet de son acolyte à chaque occasion qui se présentait. Le vieux Charles Lecquètes exprima un grognement, puis ils se dirigèrent vers l'entrée du domaine : ils étaient arrivés.
avatar
Perturabo

Nombre de messages : 22
Duché/Comté : Engolmès
Date d'inscription : 20/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Aliénaure le Mar 11 Déc 2007 - 18:30

Grimaçant pour la forme aux douces réprimandes de son frère, Aliénaure détailla son frère.

Tu as changé depuis la dernière fois que je t'ai vu. Tu es plus... homme. Un vrai chef de famille, bientôt. Je suis sûre que maman trouvera une femme pour toi, ajouta-t-elle avec malice.

Elle enleva une poussière de l'épaule fraternelle.


Le voyage s'est bien passé. Drag... Le Comte est venu avec nous, répondit-elle avec un sourire. Et c'est moi qui ai été porté l'allégeance pour les Malemort. Et il ne m'a pas traité comme une enfant. C'était vraiment un grand moment pour moi. J'aurais bien aimé que tu sois là pour voir ça.
avatar
Aliénaure

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 11/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Barahir de Malemort le Mar 11 Déc 2007 - 18:44

Le bout des oreilles du jeune Malemort, caché sous sa tignasse noir de jais rougis une fois de plus lorsque sa soeur lui repondit

hihi... Une femme pour moi Il repensa un moment à Alix On ne peut guére exiger bon parti d'un batard pourtant

Puis lorsque sa soeur lui eut enlevé une poussiére, pendant qu'elle lui parlait des allegance Limousine

Voyons ma soeur, ne t'use donc pas tes fines mains sur mon manteau croter. J'ai fait la route depuis l'Alençon en deux journées, et c'est pas les main d'un douce demoiselle, mais plutot le baton d'une lavandiéres qui devrait s'occuper de cela

Quant au... "Comte" eh bien... Je suis fiére que tu ai porté l'Allegance ! T'es tu bien remmemoré le conseil l'aide et le respect ? Et as tu bien bien attendu le retour accoder par le Comte ?

J'ai pas d'inquietude, tu est des lieux au dessus de ces nigauds qui n'y comprennent goute à l'importance d'une allegance et qui lance cela en quelques mots comme quelqu'un qui irait acheter du pain, mais... Même si le "Comte" ,comme à chaque fois le jeune malemort tiqua sur ce moi lorsque Dragonnet l'incarnait, a eu interet de ne pas te traité comme une enfant on...

On peut esperer que sa fonction le pousse au moins a pallier les manquement de l'homme

M'est avis que j'ai manquer une bien belle ceremonie, j'aurais tant aimé être à vos cotés...

Puis il regarda sa soeur d'un air taquin, en souriant

... Même si c'est moi qui aurait porter l'Allegance de ce cas.

Il tendit son bras à sa soeur lorsque un cortége d'homme a cheval entra dans la cour

Ma soeur, il s'agit là de Louvelle... Il designa du menton les couleur des tabards des cavaliers, le dauphin d'argent sur un champs d'azur

Ils ont tous une reputation de marauds et de brigands peu enviables, nous devrions suivre mére... Le "Comte" est bien assez vaillant pour leur repondre si ils lui cherchent quelques noise
avatar
Barahir de Malemort

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 08/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Perturabo le Mar 11 Déc 2007 - 19:08

Mettant alors pied à terre, et donnant quelques consignes à ceux qui le suivaient, il se retourna ensuite vers les lieux qui s'offraient à lui : que de choses à visiter ! Mais pour l'heure, il avait une femme à trouver, décidé qu'il était à faire valoir l'honneur de la maisonnée.

Prenant un chemin, idée en tête, le nom "Louvelle" lui résonna à travers les oreilles. Sa réputation le précédait-elle ? Ou bien n'était-ce qu'une hallucination ? Fichtre non, c'était un gosse. Un fils de nobles, à en juger par l'attitude vestimentaire. Et il n'était pas seul.

Se contenant de lui faire une grimace, Maximilien poursuivit sa route.


*Le fol, le puceau. Eusse t'il de la chance de n'être qu'un enfant imberbe.*
avatar
Perturabo

Nombre de messages : 22
Duché/Comté : Engolmès
Date d'inscription : 20/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Almaric de Margny le Mar 11 Déc 2007 - 19:14

[petit décalage désolé, faut imaginer que ceci est posté avant ce post de Daresha]

Le voyage avait été fait dans un climat pesant. Pas un regard du vicomte n'avait été décoché a sa soeur. Ce coup la, elle le regretterait. Elle avait osé... elle avait peché et succombé aux plaisirs de la chair. Toute tentative de la faire épousailler un membre de la haute noblesse au bord du trépas allait maintenant devenir bien délicat. Et tout cela a cause de ce porc : Ce chevalier et maitre des Licorneux avait osé l'acte fou d'engrosser sa soeur. Il le paierait de sa vie assurément. Comble, il se trouverait a Amboise et Margny espérait qu'il laisserait son écu pour les duels afin de lui faire rendre george. Fulminant, Margny avait imposé a sa soeur un silence religieux qu'il brisa en apercevant les blanches murailles d'Amboise d'une voix rauque et fielleuse

Femme, Amboise sera ... son tombeau. Qu'il soit su que je pisserais sur sa tombe et brandirais bien haut ses entrailles en trophée apres avoir frictionné ses boursettes avec des ronces. Aristote me remerciera meme, je cuide, d'avoir débarassé son royaume de cette male peste que sont les Licorneux.Quand a vous, des que j'aurais recu la ceinture de chasteté que j'ai fait commander par le meilleur serrurier de la capitale, je m'attacherais a vous faire passer l'envie...

geste brusque de la main

définitivement... de recommencer ces faiblesses de chair. Vous avez été bien trop perverti par la liberté que votre feu baveux mari vous laissait. Je vous ré-éduquerais, tel est mon role de frere. J'ai dit.

attrapant brusquement la gorge de la comtesse avec sa main droite collée sous son menton et l'enserrant dans son gantelet de fer

Soyez quiete et prude a Amboise afin de preserver ce qu'il vous reste de...

crachant a travers la fenetre du carosse puis la regardant d'un air noir, le regard dur et haineux

... respectabilité a défaut de pureté. Plus d'un ont trépassé par ma main, j'ai plaisir a en occire pour moins que ca.

relachant la pression sur sa gorge sentant le ralentissement du coche apres le passage du porche d'entrée et souriant a sa soeur avant de parler, radouci en lui tapotant la joue

Ma soeur, vous etes d'une grande beauté et d'une prestance inégalables, comme a votre habitude. Cette houppelande va a ravir a vostre parfait teint. Assurément, a l'exception faite de ma fiancée, nulle femme ne saurait dévoiler d'atours aux vostres pareil. Vous regarder est un ravissement pour les yeux.

soupirant de désespoir en levant les yeux au ciel

Et dire qu'il y aura des rousses...
avatar
Almaric de Margny

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Aliénaure le Mar 11 Déc 2007 - 20:10

Passant son bras sous celui tendu de son frère, Aliénaure se retourna brièvement pour voir l'arrivée de l'homme dont parlait son compagnon de jeu.

Des brigands? T'auraient-ils déjà cherché querelle, Barahir? Parce que si tel est le cas, j'en parlerais à Dragonet et il sévira.


Puis, faisant peu de cas des nouveaux arrivants, elle entraîna son frère dans le sillage maternel.

Et même si tu avais été là, c'est moi qui aurais été m'agenouillée devant le Comte pour lui prêter serment d'obsequium, d'auxilium et de consilium.
Il n'y a pas que les hommes qui peuvent représenter leur famille.
Et puis tu es bien plus beau que bien des grands sires ici présents. Surtout quand tu rougis ainsi
, souligna-t-elle. D'ailleurs, comment s'appelle celle qui te donne ces couleurs? demanda la jeune demoiselle Malemort, avec un air innocent.
avatar
Aliénaure

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 11/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Invité le Mar 11 Déc 2007 - 20:46

Neb continuait à dispenser ses conseils maternels quand l'absence de réponse, de soupirs agacés ou de rires moqueurs lui fit comprendre qu'elle déblatairait dans le vide... se retournant, elle aperçu ses enfants en grande discution... leur complicité d'antan semblait demeurer intacte et elle senti son coeur se gonfler de fierté et de tendresse...

Ne voulant pas les interrompre, elle reprit sa marche vers la lice, le page ayant pour consigne de s'occuper des affaires matérielles et autres soucis d'intendance...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par urbs le Mar 11 Déc 2007 - 22:00

Le Marquis arriva avec son escorte à Amboise. C'était la première fois qu'il entrait dans le fief de Morgwen. Cela était très bien arrangé. Il présenta ses couleurs aux gardes de l'entrée, puis entra en la cour. Il donna la charge de s'occuper des chevaux à ses hommes et qu'ils fassent connaissance avec les autres personnes présentes. La plupart parlait espagnol, ce qui n'aidait point à la communication.
Urbs venait pour une joute. Cela faisait longtemps, il supposait déjà qu'il morderait la poussière. Il se frotta la joue droite brûlée, avant de s'avancer vers les autres convives...

urbs

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 11/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Barahir de Malemort le Mar 11 Déc 2007 - 22:08

Ils suivirent leur mére juste apres que le Louvelle les eu depassé, et le garcon expliqua à sa soeur lorsqu'ils s'eloignérent du coche

Non pas de querelles... Certains les disent respectable maintenant, d'ailleurs l'un des Louvelle est un assistant de notre oncle Nico aux ecuries. Mias ils ont quand même un drole de reputation par le royaume cette famille, et mieux vaut ne pas avoir a traité avec telle couleurs

Je ne pense pas que Dragonnet ne puisse faire quoi que ce soit, il est juste bon a aller geindre en Auvergne... Ce n'est nullement un homme de poigne, tout au plus un legiste procedurier

Ils continuérent leur chemin mais le jeune garçon ne put s'empecher de taquiner sa soeur

Bien sur que non sinon... Je sait pertinement qu'une dame peut preter allegance, mais mére m'aurait devoué cette tache... Apres tout je suis l'ainée, et poursuivant maintenant termina le jeune homme pour fanfaronner devant sa soeur

Mais... Si tu laisse mes rougissement de coté, je suis prét a accepter tes compliments avec les meilleurs graces possible... Aucune dame ne me les donne voyons, il ne viennt que dans mére m'appelle sont bébé, ou encore que tu me les fait remarquer
avatar
Barahir de Malemort

Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 08/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Aaron le Mar 11 Déc 2007 - 22:33

    Décidément, ces derniers temps le Cardinal ne faisait qu'être sur les routes. D'abord, il avait fait route depuis Reims jusqu'en Normandie, où à Rouen il avait ouvert la cérémonie d’allégeance des nobles de Normandie, non sans heurt… En effet, le baron de Granville avait osé gifler le cardinal sans raison et avait fait preuve d’une impertinence plus qu’offensante envers le prince d’Eglise.

    Par après, il était revenu sur ses pas, empruntant la route Rouen-Clermont pour rejoindre ensuite Compiègne afin d’assister au mariage de la première secrétaire d’Etat du Royaume, dame Pisan. Sans compter toute la paperasse en provenance de Rome et de Reims, la vie du cardinal était déjà bien remplie et avec le temps, cela n’allait pas en s’améliorant…

    Toujours est-il qu’aujourd’hui, il était à Amboise, magnifique domaine de la famille de la Louveterie. Le château dominait majestueusement le village du haut de son promontoire. C’est d’ailleurs par cette bourgade que l’archevêque arriva au château. Sa voiture, entièrement noir, brillante, tirée par deux chevaux, noirs eux-aussi, était frappée aux armes de la famille de Nagan. Le bleu et l’or du blason, accompagné des lambrequins de gueule, contrastaient merveilleusement avec les noir profond et verni du véhicule. A l’intérieur, le cardinal somnolait. Il se réveilla lorsque son attelage s’engouffra dans la tour cavalière afin de parvenir plus rapidement à la cours du château.

    Arrivé devant l’entrée, l’équipage s’arrêta et un laquais, tout de rouge aux coutures d’or vêtu descendit de l’arrière du carrosse pour ouvrir la portière de la voiture. Un valet d’Amboise s’en vint quérir également et demanda :


    Qui dois-je annoncer ?

    Le laquais du cardinal répondit

    Son éminence le Cardinal Aaron de Nagan, Archevêque de Reims et vicomte d’Ivry.

_________________
avatar
Aaron
Parrain de la Walkyrie
Parrain de la Walkyrie

Nombre de messages : 115
Duché/Comté : Champagne - Rome
Signe(s) distinctif(s) : Très élégant
Humeur : Concensuelle
Date d'inscription : 09/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Lancelote le Mar 11 Déc 2007 - 22:48

Lancelote avait fait le déplacement. Elle était là, sur les terres de la duchesse Morgwen. Elle profitait d'une accalmie sur le frond Mainois pour venir participer au divertissement organiser par le Maréchal d'armes. Divertissement que Lancelote considérait en fait bien plus comme un entrainement au combat que comme un simple amusement, particulièrement en cette période.

Cependant Lancelote n'était pas venu seule, mais bien accompagnée de sa suite. Dans celle si se trouvait un maitre d'arme d'une part, mais aussi ses pages et serviteurs portant armures, lances et épées ainsi que victuailles, tente et pansement.

avatar
Lancelote

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 20/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Niguilouti le Mar 11 Déc 2007 - 23:46

Un groupe de cavaliers portant couleurs de La Rochefoucauld arriva au domaine de Sa Grâce Morgwen. ils étaient en retard ... la route avait été longue depuis le Périgord Angoumois et moult affaires importantes à régler.

Sa grandeur niguilouti mit pied à terre, alla vers un garde et lui dit

Le bonjour mon ami,

Je me présente Niguilouti de La Rochefoucauld. vous devez avoir mon nom sur un de vos parchemins, je suis ici pour les festivités. Pensez donc ... mes premières joutes !


Le garde vérifia ....

- Oui votre Grandeur, je vois votre nom, veuillez entrer, je m'occupe de vos écuyers.

- A la bonne heure mon ami !

Le Comte entra .... un peu intimidé tout de même ....
avatar
Niguilouti

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 27/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Vanz le Mer 12 Déc 2007 - 8:47

La fiancée fit la moue...

T'as réponse à tout, toi, hein ! Et non, c'est pas l'hôpital qui se...
Enfin bref!

Les gens de haut rang arrivaient les uns après les autres.

Il y aurait presque de quoi être impressionné, petits seigneurs que nous sommes.
Quant au sable mouillé, ne t'inquiète point pour mon séant, il a pris l'habitude de se moltonner avant les joutes...
Et soi dit en passant, si on veut éviter la pluie, il faudrait penser à rentrer.

Ils laissèrent leurs chevaux aux gens de la Duchesse puis pénétrèrent en le Château.

Vanz

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par icie le Mer 12 Déc 2007 - 16:56

Suivi de la suite et de charois portant tente et matériels, le carosse aux armes du Coudray Salbart se rangea à l'entrée du champs de lice.
La route avait été longue, la comtesse de Salbart avait acceuilli non sans plaisir, dans un village sur la route, sa vassale Dame Séraphine, pour l'accompagner aux joutes.

Toutes deux descendirent, vêtus de tenues de voyage, laissant à leur suite le soin d'installer tout le nécessaire à l'endroit qui leur était réservé.


Ahhhhhhh, nous allons enfin pouvoir nous degourdir les jambes. Ce n'est pas le moment d'être rouillées... Icie de Plantagenêt éclata de rire. Elle était de bonne humeur.
Allons saluer Son Altesse Juliano Di Juliani et Sa Grandeur Morgwen. Nous trouverons bien ensuite un endroit pour nous désalterer.

Et puis je vois ,au loin, tant de personnes de connaissances.........le temps que nos hommes mettent tout en place, ce sera parfait.


Elle souriait à son amie, sa soeur de coeur. Celle ci s'extasiait du spectacle et ses commentaires toujours amusants et plaisants, mettaient du baume au coeur de la comtesse.

Viens Séraphine, je croix apercevoir ce qu'il nous faut.
avatar
icie

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 30/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum