Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par chlodwig_von_frayner le Jeu 12 Fév 2015 - 7:08

Le chateau d'Amboise aurait pu signifier beaucoup pour un Chlo. Au delà d'une enfance fantasmée et presque érigée au rang d'âge d'Or, tant les souvenirs les plus lointains paraissent paisibles et heureux aux âmes tourmentées et égarées dans les tréfonds infernaux, Ellesya avait compté parmi les partis les plus pertinents et les plus intéressants à l'époque, sans parler de son charme naturel des plus pertinent. Et puis... fugace souvenir... le temps passe et les gens changent, mais il est parfois dit que la destinée a ses raisons que la raison ignore. Et contrairement à ce que pouvait penser l'esprit froid et embrumé d'un blond fatigué, les heureux hasards étaient tout de même récurrents dans sa vie, bien que la faucheuse se chargea souvent de rééquilibrer la balance à certains moments.

En fait c'était simple, Sya représentait l'un des dernier vestige (non qu'elle soit vieille et décrépie et non il serait malvenu de la qualifier d'antiquité ou encore de momie, ou de vieillerie) de son enfance. Le temps avait passé, mais... en réalité les protagonistes n'avaient presque pas changé quand on y repensait. Moins d'insouciance, peut être, plus d'assurance, ça c'était moins sur tant les deux n'avaient jamais été connus pour avoir la langue dans leur poche.

Et pourtant il n'était point venu pour être son cavalier, non, pas cette fois, ni pour parler du bon vieux temps... non plus... quoi que, en introduction peut être... mais pour autre chose de moins joyeux.

Le cavalier poussa son cheval vers les deux tours, un air étrangement pensif sur le visage. Quelques souvenirs l'assaillirent, un air de déjà vu... un air étrange de déjà vu... Rehael... Cyrielle... Ellesya... Une histoire qui en d'autres temps se serait terminée l'épée à la main... Quel petit con il était à l'époque... Alors, à quoi bon réssuciter le passé ? Celui ci était mort et révolu, avec Zya... Avec sa mère... et avec Guise. Toute son enfance était morte ou presque, hormis Sya. Seul, sans garde sur les routes hivernales, sans marquer ou presque la peur des brigands. Le val de Loire était peu sur pourtant. Il mit pied à terre.

Il portait un pourpoint noir, comme à son habitude. En réalité l'ensemble de ses vêtements étaient noirs, un manteau de zibeline brodé d'hermine lui tenant lieu d'écrin, retenus par la broche en or aux armes de sa famille. A son côté battait son épée batarde. Seul tranchait réellement ses cheveux toujours blonds et le bleu profond de ses yeux. Il retira ses gants de cuir pour les passer à sa ceinture. Hormis ces quelques détails qui, sans être d'un luxe hostentatoire, traduisaient d'un niveau de vie élevé, rien n'indiquait le rang du visiteur.

Le garde le regardait d'un air circonspect, mais il n'avait pas l'air d'un mendiant ou d'un traine savate.

Bonjour, pourriez vous annoncer à la duchesse d'Amboise la venu du seigneur de Belzaize je vous prie ? Dites lui que... que son cavalier est là. Je crains qu'elle ne m'attende pas vraiment et si elle est absente... eh bien pourriez vous me dire où je pourrais la trouver ?

chlodwig_von_frayner
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 11/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Gardes le Sam 14 Fév 2015 - 23:21

Reniflements de rigueur avant d'ouvrir la bouche. C'est que la fin de sa garde approchait et il était congelé.

La b'envenue, Messire.
Not'dame est au chateau, z'avez de la chance. Sinon vous l'auriez trouvé à Tours. Sinon... bah, l'aurait fallu voir avec Ryes.


Un signe vers celui qui devait le relever.

Vous pouvez r'monter en selle dans la tour cavalière. J'vas vous conduire au Logis où on préviendra la Duchesse.

Quelques dizaines de mètres plus haut, on apprendrait surtout qu'elle est partie pour une partie indéterminée de la journée. Le Duc serait pris en charge ainsi que sa monture. En attendant d'être reçu.
avatar
Gardes
Garde
Garde

Nombre de messages : 71
Duché/Comté : Amboise
Signe(s) distinctif(s) : En armes
Humeur : Prêt à défendre le château
Date d'inscription : 27/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Guillaume_de_Jeneffe le Jeu 28 Avr 2016 - 15:03

Conformément à ses engagements pris avec lui-même, le Flamand avait obliqué vers Amboise sur la route qui le conduisait en Bourgogne. Kantin avait accepté de faire relâche dans une taverne proche, avec une petite boursette de pièces d'argent pour se sustenter, pendant que Guillaume avait orienté les pas de sa monture vers la castel ducal. Le chemin ne lui était plus guère inconnu, même s'il s'en fallait de beaucoup pour le qualifier d'hôte régulier. La faute à lui, avant tout. L'actuelle duchesse était, hélas pour elle, l'une des nombreuses victimes de ses absences, souvent impromptues. Sans doute, d'ailleurs, étaient-ils passés tous deux à côté d'une toute autre existence. Une existence qui ne les aurait pas tant éloignés l'un de l'autre. Et qui n'aurait pas amené le chevalier à rendre visite à la chevalier pour les questions qui le minaient si profondément. Il ne doutait au vrai pas qu'il devait en aller, d'une façon ou d'une autre, de même pour elle.


Arrivé à portée de voix des gardes locaux, il rejeta, par habitude, sa cape d'azur par-delà ses épaules. Alors qu'elle y était déjà. L'habitude, disions-nous. Une nouvelle fois, comme à chacune de ses venues en terres Louveterie, il apprécia les richesses de l'architecture italienne. Si les rumeurs disaient vrai, c'était à un ancien Grand Maître de France que l'on devait cette importation. Nul doute que, quoiqu'il en fut, c'était là une véritable réussite. Puis il se résolut à quitter le confort de la contemplation silencieuse pour revenir à la réalité.



- Oh là, du château. Le chevalier Guillaume de Jeneffe est ici qui demande audience à la chevalier Ellesya.
avatar
Guillaume_de_Jeneffe
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 04/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Gardes le Dim 15 Mai 2016 - 21:43

Jeneffe, à défaut d’être hôte régulier, certes, était toujours consigné comme faisant partie du cercle de la duchesse. C’est qu’il n’était pas si étoffé celui qui comptait ceux qui ne faisaient pas que s’attarder quelques mois dans son existence avant d’aller voir ailleurs si il n’y avait pas plus mondain, plus ambitieux, plus festif, plus puissant, plus aisé à trousser et/ou marier.
Plus austère que frivole, la maitresse des lieux ne cultivait tout de même pas la sinistrose, malgré sa tendance à la dépression. De plus, depuis l’année précédente, les couloirs du castel résonnaient des rires de ses pupilles, de sa fille et des jumeaux encore en lange de son frère Gauvin. Ce qui variaient des festivités de haut rang du passé mais offrait un cachet plus plaisant au vaisseau de tuffeau.

L’un des gardes de faction s’avança vers le chevalier.


La bien v’nue, m’sire de Jeneffe. Not’duchesse n’est point là mais devrait revenir ce tantôt.
Si vous v’lez, bon accueil vous sera fait.


Et de faire signe à son camarade pour qu’il accompagne le duc jusqu’à la haute cour où canasson et cavalier seraient dispatchés, l’un dans une stalle, l’autre dans une chambre. A voir lequel irait où.
Ensuite de quoi, Guillaume serait reçu.

avatar
Gardes
Garde
Garde

Nombre de messages : 71
Duché/Comté : Amboise
Signe(s) distinctif(s) : En armes
Humeur : Prêt à défendre le château
Date d'inscription : 27/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum