Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Page 2 sur 11 Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Feu Milamber987 le Lun 10 Déc 2007 - 23:48

Milamber était venu chez sa suzeraine quelques jours auparavant afin de l'aider à organiser les festivités. Il avait travaillé au bureau et avait les doigts pleins d'encre et ressemblait plus à un archiviste qu'à un noble. Une telle réunion de nobles, pratiquement une centaine était réellement impressionnante et demandait de la part de tous une application et une organisation que seule Morgwen pouvait mettre en place, aidée par la puissance de son Duché d'Amboise. Il sourit lorsqu'un page lui annonça un carosse aux armes de Meyssac. Il n'avait pas fait changer les armes des coches et avait ainsi la possibilité de savoir qui venait et duquel de ses domaines. En l'occurence il s'agissait sans aucun doute de son épouse accompagnée de sa fille. Voilà l'occasion de présenter Aliénor à sa future marraine et aux amis de Milamber qui n'avaient pas encore eut la chance -oui oui la chance- de voir cette petite merveille. Milamber se leva et se dirigea vers une cuvette remplie d'un produit poisseux et quelque peu huileux qui faisait partir l'encre en un tour de main mais qui brulait la peau... esprit blanc avait dit l'apothicaire ! Allez savoir... Cela fait, il mit une cape et se dirigea vers l'entrée du domaine où déjà un laquais annonçait son épouse. Il s'approcha d'elle et l'embrassa puis se dirigea vers la nourrice qui tenait Aliénor et s'amusa quelques instants avec sa fille qui lui avait bien manqué. Il retourna auprès de son épouse.

Bonjour ma chérie, viens donc, suis moi retournons au chateau... je te montrerais nos appartements où vous pourrez vous reposer en attendant le début des festivités.

Feu Milamber987
Faucon hobereau
Faucon hobereau

Nombre de messages : 145
Date d'inscription : 21/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Tcharly le Mar 11 Déc 2007 - 0:06

Le Château d'Amboise n'était pas très loin de Tours, T'Charly put le constater quand il se rendit compte le peu de temps qu'avait durer le trajet. A bord du carosse ducal arborant le blason du duché de Touraine, le jeune Duc avait décidé de passer aux festivités de sa vassale, voir une joute ou peut-être un duel... A vrai dire il ne connaisait que peu les distractions de la noblesse et était curieux de voir ce qu'il s'y passait.

Alors que T'Charly osortait de son cche et que son escorte s'agitait autour de lui, un garde aux armes d'Amboise s'approcha de lui pour le saluer et l'inviter à entrer.
avatar
Tcharly

Nombre de messages : 4
Duché/Comté : Touraine.
Signe(s) distinctif(s) : Vicomte de Montrésor
Date d'inscription : 09/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Dalainir le Mar 11 Déc 2007 - 0:15

Arrive sans grande escorte.
Juste lui, son armure déjà portée.

Un écuyer peu frais derrière.
Jeune muet, celà sied à son maitre.

Se procurera des lances sur place.
Peu importe le bout de bois, seul son bras compte.

Et son destrier, aussi, puissant et gris,
tout comme celui qui le monte.

Le cavalier n'en a pourtant pas tant l'air.
Tenter de démontrer cela dans les prochains jours.

Nous verrons...
avatar
Dalainir

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 04/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par kreuz le Mar 11 Déc 2007 - 0:17

Il fut un temps où les passages auprès de Morgwen et de Rassaln étaietnt signe de fin de guerre ou de batailles, ou encore de tourments à demi larvés... Mais cette chevauchée fut bien autre.Les concentrations d'osts ou de troupes étaient palpables partout ou presque en France, si l'on comptait en plus le rassemblement nombreux de la noblesse en les terres de sa destination finale.

Long loisir que de penser à ce qu'il adviendra, sur les chemins en cette difficile saison, pas la meilleure en soit pour se retrouver mais soit.

La troupe à cheval avançait bon train sur les routes boueuses et déjà fatiguées par un automne pluvieux et ce fut crottés de pied en cape que la petite troupe approcha.

Une dizaine de cavaliers étaient restés groupés dans une auberge à quelques lieues de cela et l'autre dizaine se présenta enfin aux portes du domaines.

Sous une couche compacte de boue plus ou moins humide parsemée de poussière tout aussi poisseuse, les harnois ou les mailles, surcots ou tabards, chappes ou jambières ne ressemblaient àrien ou presque.

De l'improbable lance d'hommes d'argile, s'avancèrent un colossal saxon et un Fléau sur leurs lourds destriers frisons. Les mains gantés firent quelques taches de propre sur les écus maculés afin de présenter armoiries... Le moins grand gaillard apostropha avec fatigue la garde.


Lieutenant Bernheim du Fléau Lumineux, Saintes Armées.
Nous escortons son Eminence Kreuz, Connétable de Rome.
avatar
kreuz
Tyr
Tyr

Nombre de messages : 154
Date d'inscription : 22/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Wolfar le Mar 11 Déc 2007 - 0:43

Le Baron avait juste eu le temps de repasser par la Bourgogne en revenant du Lyonnais pour y prendre quelque repos. La route jusqu'Amboise se déroula sans encombre et il fut heureux de voir au loin les tours du château pointer vers le ciel. Son fidèle écuyer le suivait avec la charette dans laquelle se trouvait tout le matériel nécessaire aux épreuves mais aussi au montage de la tente du Baron. Arrivés devant le portail, Wolfar interpella le garde.

Je suis Roland Wallère dict "Wolfar", Baron de Cudot. Je suis ici pour participer aux joutes, peux tu m'indiquer un endroit où mes gens pourront dresser ma tente.

Le garde lui indiqua les jardins prévus à cet effet.

Merci mon brave, tu feras dire à ta maitresse que je suis arrivé.
avatar
Wolfar
Baron(ne)
Baron(ne)

Nombre de messages : 18
Duché/Comté : Bourgogne
Date d'inscription : 08/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Flaiche le Mar 11 Déc 2007 - 0:52

Le temps maussade qui régnait lors de leur chevauchée vers Amboise n'avait pu entamer la bonne humeur de Flaiche.

Ecoutant d'une oreille distraite mais amusée le cours magistral que donnait son beau frère sur les bombardes, trébuchets et autres engins dont les noms seuls suffisaient à énerver sa soeur.

Cette dernière, un peu à l'écart, surement pour éviter de tuer l'orateur, faisait l'objet d'une attention constante. Enlevée lors des précédentes joutes auxquelles il avait participé, il savait que son angoisse ne le quitterais que lorsque celles ci seraient terminées.

Le jeune Alryk écoutait l'écuyer avec attention, semblant être le seul à apprécier à sa juste valeur le savoir possédé par Enguerrand sur le sujet.

Arrivé aux portes du château, ils se présentèrent et furent directement conduits dans leurs quartiers respectifs, prenant bien soin de séparer le couple du jeune homme et de son exaspérant professeur.
avatar
Flaiche

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 09/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Juliette le Mar 11 Déc 2007 - 0:53

Je te suis mon ange...

Le petit groupe suivit le baron. Juliette profitait de regardait des décorations du château...
avatar
Juliette

Nombre de messages : 21
Duché/Comté : Normandie (Bourguignonne de naissance)
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par scanx007 le Mar 11 Déc 2007 - 4:35

Scanx avait pour habitude de voyager la nuit, c'est donc dans la soirée qu'il quitta Condé .La route n'était pas très longue, mais le froid en cette saison ralentirai certainement sa monture .Durant le chemin ,il songea au déroulement des festivités ,il portait un Mantel bleu aux liserets jaunes, le vent s’engouffrant de temps en temps dedans le faisait grelotter. Il se dit qu'il était peut être fou, lui petit Seigneur de vouloir participer aux joutes, il était certains d'y trouver de fort concurrents.

Le seigneur de Condé arriva devant les murs d’Amboise, la bâtisse semblait tomber du ciel, tel un seul bloc, des torches jalonnaient le chemin d’entrée, il s'arrêta devant le garde, caressant la crinière de Tonnerre, il dit :

Hola, Garde, je suis Scanx007, Seigneur de Condé, je viens séant participer aux festivités d’Amboise, peux- tu me dire ou je dois me rendre ? Mes gens arriveront un peu plus tard.
avatar
scanx007

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 05/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par savoie le Mar 11 Déc 2007 - 6:59

Au petit matin, alors qu'il faisait encore nuit, Un groupe de quatre cavaliers légers firent leur entrée au château. A peine après avoir fait stoppé les chevaux, un premier s'avança vers le poste de garde. Il se décapuchonna, et dit au gardien:

Je suis Robert Savoie, votre archevêque. La duchesse m'attendait... hier... -il y a plus d'un jour et demi, en fait-. J'ai été retenu, et contraint de voyager discrètement. Aussi, veuillez-vous même m'excuser de mon retard, et de notre apparance, mon ami.

Il marqua une révérence, et continua à livrer son message, comme le gardien lui en donnait la chance.

Ne réveillez pas les gens, je sais qu'il est encore trop tôt. Indiquez-moi le puit, où moi et mes amis irons nous refraichir. La duchesse pourra me rejoindre à la cathédrale, dès qu'elle aura vent de ma venue. Dites lui que j'aimerais lui parler, et même, avant la messe, si possible. J'ai quelques cadeaux pour elle.

Mais, je vous prie, nous règlerons ça plus tard.


tournant légèrement la tête vers ces compagnons.

Nous avons l'habitude de prier, après une longue chevauché...

Puis, il alla les rejoindre, doucement. La petite chevauché continua ensuite la route à pied vers les écuries, afin d'enfin mettre les chevaux au repos.
avatar
savoie

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 11/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Enguerrand_de_lazare le Mar 11 Déc 2007 - 9:06

Mais qu'avaient donc sa soeur et son beau frère? Apparemment, ils ne goutaient décidément que fort peu ses envolées lyriques sur ce qui semblait devenir sa passion quasi obsetionnelle. Peut être un poil dangereuse, il est vrai, mais en ces temps troublés, autant en profiter, après tout.

Un coup d'oeil au gamin. Lui au moins écoutait. Enfin du moins, ses yeux étaient ouverts, dirigés vers lui, apparemment attentif.

Et le voyage de continuer tranquillement, le petit groupe désormais habitué à voyager ensemble. La pluie, personnellement, il n'en avait que faire. Après une enfance passée dans les terres arides d'orient, on apprenait à apprécier à sa juste valeur ce cadeau tombé du ciel.

Et soudain, alors qu'il était en train d'expliquer au môme les bienfaits d'un bon mélange de poudre, il s'arrêta net au beau milieu d'une phrase.

Le château était en vue, et sa majesté, son faste, le laissèrent sans voix. Rien à voir avec tout ce qu'il avait pu voir jusqu'à présent. Les tours cavalières étaient de toute beauté, et Enguerrand resta ainsi silencieux, à admirer le chef d'oeuvre. Prenant soin de garder la bouche fermée, et de ne pas avoir trop l'air du provincial qu'il était, il examinait avec attention tous les détails architecturaux de l'édifice, prenant mentalement notes de ce qu'il pourrait essayer d'utiliser, à moindre échelle, dans sa prochaine construction.


Regarde bien ça, Alryk, tu ne verras pas construction aussi élégante et majestueuse de si tôt, je te le dis.
avatar
Enguerrand_de_lazare

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 20/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Guillaume_de_Jeneffe le Mar 11 Déc 2007 - 9:58

La route avait été longue depuis... Compiègne. C'est qu'invité aux épousailles du premier secrétaire d'Etat, Guillaume couvrait de long en large le royaume. Heureusement qu'il pouvait compter sur ses frères pour suppléer à ses absences temporaires... En espérant que quelque félon n'en profite pas pour déclencher une guerre en son absence... La deuxième guerre de l'année, pas question de la rater, voyons.

C'est dans ses pensées volontairement ironiques, comme pour mieux supporter le désespoir qui lui était rivé au corps depuis tant d'années, que Guillaume arriva à Amboise. Le spectacle fut supérieur à tout ce qu'on lui avait dit. Bien sûr il savait que la veuve de ses deux frères n'étaient pas la dernière noble du fin fond de la Sibérie sub-carpathique, mais à ce point-là... Perdu dans la contemplation, il arriva à proximité du garde des lieux qu'il manqua renverser...


- Ohla, cria-t-il au dernier moment en retenant sa monture en lui tirant les brides. Une fois son cheval calmé, il se pencha vers le malheureux: "Le bonjour à vous, maistre gardien. Excusez-moi de vous avoir ainsi chargé, je vous promets de ne plus recommencer", continua-t-il dans un sourire. Je me nomme Guillaume de Jeneffe, et vous déblatérer mes titres vous serait inutile. Pouvez-vous m'indiquer le campement, s'il-vous-plait?"

Le garde le guida donc de ses explications et le Flamand le salua en s'éloignant, non sans l'avoir remercié d'une petite gourde de vin de Champagne.
avatar
Guillaume_de_Jeneffe
Duc(hesse)
Duc(hesse)

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 04/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par LeGueux le Mar 11 Déc 2007 - 10:00

C'est finalement très tard dans la nuit, quasiment au petit matin qu'arriva l'équipage aux armes du Gévaudan. Le Coms avait tenu à assister à la finale des joutes en lyonnais, ce qui les avait tous mis en retard.

Un garde à peu près aussi endormi que le cocher demanda quelque d'à peu près traduisible par
Qui va là !

Ce à quoi, le cocher répondit : Adissiatz Bédigas !
Nous sommes l'équipage du Coms de Gévaudan, il était prévu d'arriver avant, mais vous connaissaez les nobles, toujours à faire des caprices qui vous mettent en retard...


Le garde maugréa quelques mots que le cocher compris comme : Pas des horaires pour arriver ça, gnepapotib, dorment jamais ces gens là...
avatar
LeGueux

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Zalina le Mar 11 Déc 2007 - 10:27

Zalina avait tourné un peu en arrivant, un peu trop impressionné par le défilé des personnes prestigieuses qui défilait à l’entrée et la beauté du domaine. La jeune fille avait beau avoir été anoblie il y a déjà plusieurs mois, pénétrer dans de telles lieux lui procurait toujours un sentiment de mal aise.
Une fois à l’intérieur, beaucoup de choses lui rappelleraient surement Maistre Rassaln… Pour cela aussi elle n’était pas sure d’avoir envie de franchir le poste d’entrée.

Ses frères l’attendaient pourtant à l’intérieur. Elle avait promis de venir les aider. Il fallait donc qu’elle entre.
Elle prit une profonde inspiration puis s’avança vers le garde.


Bonjour. Pardon de vous déranger.
Euh… je me nomme Zalina, dame de Colombiers, Cavalière de l’Ordre Royal de la Licorne. Je crois que mon Grand Maistre et mes frères m’attendent. Puis je… euh… entrer ?


Après vérification de la liste, il la laissa pénétrer le domaine.
avatar
Zalina

Nombre de messages : 39
Duché/Comté : Poitou
Signe(s) distinctif(s) : brunette au regard émeraude
Humeur : sombre, très sombre...
Date d'inscription : 28/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par belgian le Mar 11 Déc 2007 - 10:54

Le Baron Belgian arriva devant le domaine.
Le voyage avait été long et épuisant par ces froides journées du début de l'hiver.

Arrivé devant les portes, il montra aux gardes son invitation et se laissa conduire au sein du domaine.
avatar
belgian

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 05/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Phenix d'Aragon le Mar 11 Déc 2007 - 11:01

Par petites étapes depuis Bordeaux, la duchesse de Guyenne et le comte de Cognac avait fais un long voyage pour se rendre en Amboise. A vrai dire pour le comte qui n'avait jamais participé à aucune joute c'était une première mais il en était d'autant plus heureux que la dame qui l'accompagnait occupait ses pensées et la savoir prés de lui le ravissait tout à fais.

La bâtisse était d'une grande beauté avec une architecture particulère rarement vue à travers les voyages que Phenix avait fais. Il arrivèrent à aux portes du château et Cognac aida la duchesse à descendre en lui offrant son bras.

Il s'adressa à la garde :


Bonjour ! Nous venons de Guyenne et sa Grâce Rosetendre et moi-même, Comte de Cognac, venons participer aux réjouissance données icellieu ! Veuillez nous annoncer je vous prie.
avatar
Phenix d'Aragon

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 09/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par bradbury le Mar 11 Déc 2007 - 11:25

Ha l'aventure! toujours l'Aventure! Brad avait les yeux brillants de plaisir à l'idée de quitter enfin les remparts de Montmirail où elle s'ennuyait ferme pour partir sur les routes en direction d'Amboise.

Heureusement le maine n'était pas trop loin. Elle savait qu'elle retrouverait quelques amis à qui elle s'était bien gardée d'en parler comptant sur l'effet de surprise.

Le chemin lui avait paru court, tellement elle aimait profiter des chemins et du calme environnant, c'était reposant.

Toujours est-il qu'elle arriva en vue des hautes Tours du Chateau, elle eut l'impression de se retrouver fourmi face à une pareil beauté.


-Waouhh!! impressionnant, je parie qu'il est facile de s'y perdre.

Puis elle se dirigea vers le Garde avec son invitation.
avatar
bradbury

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 11/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Rosetendre le Mar 11 Déc 2007 - 11:28

La route avait été longue mais agréable, Heureuse de s’éloigné des tracas quotidien de Bordeaux, La duchesse avait accepté avec un plaisir non dissimulé d’accompagner le comte de Cognac au joutes qui se tenait à Ambroise.

Les invités affluaient déjà aux portes, elle cru reconnaître quelques personne dont le comte de Gévaudan qu’elle aurait surement le plaisir de revoir un peu plus tard.

Elle lui sourit, ravis, a Phenix et glissa la main sous son bras avant de l’accompagner vers la porte attendant qu’on les annonces.
avatar
Rosetendre

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 07/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Invité le Mar 11 Déc 2007 - 11:52

Drago tu as intérêt à bien te tenir et pour les joutes, évite de tomber au premier tour cette fois ...

Le coche limousin file en direction du castel d'Amboise tendit que ses occupants dégustent une prune en devisant nonchalement, le comte du Limousin et sa Vice-Comtesse ayant fait le voyage de puis l'auvergne ou ils ont salué le couple princier avant de rejoindre la frontriére berrichono-tourangelle.


Derriére le coche, les charettes transportant le minimum vital, vétures, armures et prune, de la Comtesse de Ségur et du comte du Limousin, à l'avant, le jeune seigneur de Ligneyrac et d'Aubiat ouvrant la marche. La jeune Damoiselle Aliènaure s'était assoupie depuis quelques heures déjà, tant l'excitation de la fête l'avait vidée de toute énergie, tout comme ses gouvernantes qui avaient dut confectionner une robe répondant aux critéres de la femme enfant promettant de suivre les traces maternelle en matiére de chieuserie... on est Malemort ou on ne l'est pas !

Le poste de garde se dessinne, Neb envoit un discret coup de pied à Drago pour qu'il jette un regard par la fenêtre... une pensée la traverse pour son frére qui vécu ici, son souvenir demeurrant toujours vif dans le coeur de la Comtesse... Peut être apercevra-t-elle son neveu et sa niéce de loin ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Ylalang le Mar 11 Déc 2007 - 11:53

Un carrosse s'avance dans la cour du Chateau d'Amboise. Un blason à la grappe or sur azur permet aux esprits pragmatiques de comprendre qu'il vient d'une région viticole.
Le bordelais ? La bourgogne ?

Que non point, la Champagne...
Terres de la Fronde... Terres du Roy...
Duché craint... et Duché envié...

Le cocher vient ouvrir la portière du carrosse, et aider l'occupante à en sortir. Une main gracile gantée prend appui sur la portière, un pied se pose précautionneusement sur la marche...
Des cheveux à la couleur indéfinissable se mettent à voler dans le vent, tandis que des yeux de violette froissée examinent les lieux. Dans une robe de voyage sombre, le Héraut de Champagne pose pied sur les terres de Minerve.


Annoncez Leah Melani, dite Ylalang, Vicomtesse de Beaurepaire et Baronne d'Avize.
avatar
Ylalang

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 02/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Daresha le Mar 11 Déc 2007 - 12:07

Amboise.
Enfin ils sont arrivés.
Enfin le coche s'arrête aux pieds des imposantes tours cavalières qui annoncent l'entrée du Domaine ducal.
Enfin ce voyage dont le caractère agréable peut etre aisément remis en cause, a pris fin. Quelques lieues de plus, et la douce Comtesse se serait sans doute sali les mains du sang de ce Frère fraîchement débarqué dans sa vie, et dont elle se serait bien passé. Imaginez la scène : un Vicomte qui récupère une soeur aux titres chaleureusement brillants, à la silouhette gracile et délicate, et qui plus est veuve; beau présent du Ciel que celui là et qu'il va pouvoir vendre au plus offrant, à savoir un noble dont le patrimoine nobiliaire sera tout aussi étincelant que celui de sa promise. Mais voilà. Quelques détails - très légers... - sont venus s'imiscer dans cet idyllique tableau. La Dame n'est guère des plus dociles - pensez vous, avec son premier époux qui l'a rendue douaire elle a été à bonne école pour développer un caractère... de cochon. Et cette Comtesse, qui n'en est pourtant pas moins douce, a eu la chance de se voir gratifiée d'un bâtard grandissant actuellement en son sein. Voila donc qui remet en cause biens des projets fraternels envisagés à son égard. Et ledit Frère n'a pas vraiment été très enchanté de la joyeuse nouvelle.
Un bâtard... Quoi de pire pour son honneur à lui que sa soeur mette au monde un batard? Et d'un Chevalier en plus! Et qui ne répond pas à ses exigences de titres et de terres! Il aurait eu patrimoine intéressant, sans doute cela serait passé facilement grâce à un mariage arrangé vite fait bien fait, mais là, il n'y a même pas de quoi rattraper cette maudite boulette!

Aristote sait combien le trajet fut calme. Le Vicomte est un volcan à lui tout seul. Et fusent les reproches et les regards noirs : comment va-t-il lui trouver un époux maintenant? Pensez bien qu'une Comtesse qui batifolle hors mariage c'est délicat à proposer sur le marché. Déjà, tout faire pour cacher l'objet du délit : ordre de porter des corsets serrés pour cacher son ventre qui commence enfin à se laisser deviner. Que la Comtesse étouffe? Peu lui importe, après tout, elle l'a bien cherché. Elle n'avait qu'à pas succomber au pêché de chair... Ordre aussi de ne pas succomber à une autre peché : la gourmandise. Pas la peine non plus d'alimenter la polémique, elle arrivera bien assez tôt.
Et bla bla bla... Et reblablabla.... Acquiescer encore et toujours, car elle n'a pas la force ni l'envie de se prendre la tête avec lui. Après tout, elle est là pour passer un bon moment aux cotés de connaissances, nouvelles ou anciennes. Voila qui lui fera du bien, parce qu'entre le bébé non désiré, le fragin, et le silence de son Chevalier auquel elle n'a pas encore osé écrire, elle est plutôt bien servie. Alors, elle acquiesce et accepte les nombreux reproches, laissant par moment s'échapper quelques pics bien senties - parce que mine de rien, des fois, tenir sa langue ce n'est pas vraiment facile. Surtout en sa présence. Mais bon elle fait des efforts, le jeune Vicomte étant à ses cotés. Hors de question de s'en séparer.

Soupir de soulagement non dissimulé lorsque le carosse s'arrete enfin et que le cocher leur indique qu'ils sont arrivés. Pas envie de rester une seconde de plus avec son frère. Besoin d'air, besoin de respirer... Ce n'est pas qu'elle étouffe mais presque. Ils vont se dépécher de les faire annoncer? C'est elle ou le cocher prend un malin plaisir à prendre tout son temps? Comtesse qui commence à bouilloner d'impatience.
Des voix au dehors, vérifications des identités et des invitations. Vérification de rigueur bien entendu. La porte s'ouvre enfin.

- Grandeur... Vicomte... Vous vl'a arrivés... J'vous emmene vers l'campement?
Pas le temps de laisser répondre son frère, que la Comtesse a déjà pris la parole et qu'elle se précipite dehors.
- Non ça ira... pour ma part j'irais à pied, mais je comprendrais que mon Frère se fasse conduire....
dit elle en se tournant vers Almaric. Nous nous retrouverons la bas, mon frère.... et la voila qui s'éloigne avant que la tempete ne se fasse entendre.


Dernière édition par le Mar 11 Déc 2007 - 17:22, édité 1 fois
avatar
Daresha

Nombre de messages : 17
Duché/Comté : Entre Raison et Deraison
Date d'inscription : 09/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Deny le Mar 11 Déc 2007 - 12:33

Parvenu sur les Terres Amboisiennes Deny est pris d'une étrange sensation, celle de fouler une Terre qu'il connaît déjà sans pourtant avoir souvenir d'y être déjà venu.
Tout lui semble si familier, la collégiale St Denis, la tour de l'horloge et l'église St Florentin sises au pied de l'imposante bâtisse qu'est le château.
Même le plateau des châteliers qu'il a traversé avant que de ne descendre vers la Loire majestueuse, souhaitant faire arrivée par les entrées normales du château et non pas par son arrière sur lequel le plateau donne directement, lui rappelle étrangement des sensations de déjà vu.

Plongé dans ses pensées, le Capitaine parvient au poste d'entrée et s'annonce au garde.


Bonjorn Soldat, je suis Deny dict du lavoir de Murat, Capitaine de l'Ordre Royal de la Licorne et suis attendu icelieu pour participer aux joutes. Pourriez vous m'indiquer l'endroit destiné aux campements ?
avatar
Deny

Nombre de messages : 4
Duché/Comté : En vadrouille
Date d'inscription : 26/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Polstephie le Mar 11 Déc 2007 - 13:39

Pol et son époux avaient du voyager rapidement pour gagner Amboise. Ils quittaient les joutes dauphinoises où le Comte avait eu l'honneur, pour la première fois, de mettre à terre le Roy d'Armes, pour de nouvelles joutes... Pol savait que bien évidemment elle tremblerait, elle savait également qu'elle serait fière de lui et qu'elle l'admirerait dans l'armure qu'elle ne manquerait pas de l'aider à revêtir...

Ils avaient passé une partie du voyage à parler de l'avenir, elle blottie dans ses bras, geste qu'elle ne se permettait pas en public... Il lui avait été doux de partager sa chaleur avec la sienne et de mêler leurs lèvres tendrement... Ils avaient également parlé de la Champagne, de Marguerite, et de bien d'autres choses... Par moments, Pol l'insomniaque s'était profondément endormie, le visage enfoui dans le creux de son cou... un sourire sur les lèvres, leurs doigts entrelacés posés tendrement sur son ventre...

Et enfin ils étaient arrivés, tardivement, au petit matin même ! Pol endormie dans les bras de son époux... les cahots du chemin n'ayant pas réussi à la réveiller...


Dernière édition par le Mar 11 Déc 2007 - 14:57, édité 1 fois
avatar
Polstephie

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Vanz le Mar 11 Déc 2007 - 13:51

Vanz et son fiancé, après avoir voyagé sur quelques lieues, atteignèrent enfin le vaste domaine de la Duchesse Morgwen. Ils trouvèrent vite le poste d'entrée pour s'y faire accueillir par quelques personnels des lieux.

Puis, repensant, aux joutes qui allaient se dérouler, elle s'amusa à l'idée d'y rencontrer son fiancé sur le sable. Ricanant, son Dragon n'y comprenait sûrement pas grand chose.


Dis! Ca pourrait être amusant que je puisse te battre, non? Evidemment qu'il n'a aucune autre option...

Parlant à son habitude sans attendre même la réponse.

Vanz

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Valette le Mar 11 Déc 2007 - 14:18

Sourcil levé ...

Quelle curieuse idée ...
Oui je discerne assez bien ton amusement, en la circonstance ... étrange n'est-ce pas?

Il rit doucement.

Nous verrons bien, ma fée.
Tu sais que ma lance tremblerait à l'idée de te blesser, donc si tu l'emportais, ça ne serait que protection de ma part ... l'air paternaliste et provocateur.

En même temps ... une confrontation ... une de plus, finalement.
Pourquoi pas.

Le regard scrutant la masse nuageuse.

Et si le sable est mouillé?
J'espère que ton ... séant ... ne craint pas l'humidité.

Sourire contenu et maitrisé.
avatar
Valette

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 06/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Stannis le Mar 11 Déc 2007 - 14:24

Le Baron arrivait. En retard. Courbé sur sa monture, le capuchon de son mantel rabaissé bien bas sur ses yeux, il arrivait dans la cour du château, faisant pour l'instant bien pâle figure, ressemblant plus de loin à un vagabond qu'à un noble, couvert comme il l'était par la boue des chemins. Il arrivait seul, ses hommes venant eux d'un endroit différent. Ils devaient déjà être arrivés, eux... C'était du moins souhaitable, car il n'avait aucun autre équipement que la cotte de mailles qu'il portait alors sur lui, rendue fort nauséabonde par un port quasi continu dans les jours passés, à Laval. Sortant enfin la tête de son manteau, il regarda alentour, tout en se grattant distraitement de la main gauche la barbe encore jeune qui lui mangeait le visage. Poussant sa monture doucement vers le poste de garde où il ne voyait personne, il attendit qu'on vint à sa rencontre...
avatar
Stannis

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par dragonet le Mar 11 Déc 2007 - 14:56

Dragonet supportait le voyage en silence. A vrai dire il n'aimait pas les carosses, en tout cas pas pour voyager. Face à lui d'un coté la jeune Aliénaure, de l'autre Nebisa bavassant. Les deux provoquaient chez lui actuellement la même envie de dormir.

Il sentit soudain le pied de la Vice comtesse. Doutant fort qu'elle entamme une tentative de séduction aussi mievrement, il en déduisit qu'elle tentait d'attirer son attention au déhors.

Il pencha la tête vers l'extèrieur. Il ignorait ce qu'elle voulait voulez lui montrer, mais ce qu'il vit mis son esprit soudainement en eveil.

Il lui adressa un sourire charmeur..


Je sens que ces festivités vont être des plus intéressantes, ma muse.
avatar
dragonet

Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 05/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Tours Cavalières - poste d'entrée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 11 Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum