[RP] Les journées d'un sénéchal solitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP] Les journées d'un sénéchal solitaire

Message par Hans le Sam 21 Fév 2015 - 20:29

Le dapifer d'Amboise est semblable à un mois hivernal. Froid, maussade, avec juste quelques éclaircies. Mais pour l'occasion inutile de chercher le soleil, il est parti se cacher. Faire le tour des fiefs et des bourgs rattachés au duché est devenue une routine presque quotidienne, accomplie sans réticence. Le germain a toujours apprécié les petites virées à cheval, y compris en solitaire. Une façon d'éviter les fâcheux aux tendances casse-noisettes et de se livrer à certaines réflexions intérieures plus sereinement. Plutôt que de le faire la bouche ouverte en taverne, même s'il lui arrive bien de se montrer songeur, voire rêveur depuis peu, c'est ainsi qu'il médite, lui.

C'est donc autant pour son introspection personnelle que pour s'acquitter de sa tâche qu'il multiplie les sorties et les occasions de prendre l'air. Une manière aussi d'apporter une présence régulière sur les domaines moins fréquentés, et de s'assurer que chaque bâtisse reste convenablement entretenue, même avec un personnel limité et l'absence de seigneur des lieux. La silhouette légèrement voutée sur sa monture, arpentant les chemins et balayant les environs de ses prunelles grises, est devenue une vision commune dans le paysage.

Depuis très récemment, Hans a d'avantage de temps à consacrer à cette occupation. Il a également récupéré sa trombine habituelle. Un visage austère, impassible, éloigné de ce qu'il peut montrer parfois en taverne, dans une attitude plus chaleureuse. Les gens du coin se souviennent également pour la plupart de la réputation du seigneur de Ferrière Larçon, le vassal de la Louve. Celle d'un homme forgé par les batailles, aux méthodes pouvant se révéler expéditives, et à la violence maîtrisée mais bien réelle. Plusieurs ont aussi entendu les rumeurs qui ont couru suite à la disparition tragique de sa suzeraine, à propos des moyens mis en œuvre pour traquer et châtier ceux jugés responsables...

Du coup, lorsqu'il se présente avec sa tête des mauvais jours, ou simplement en faisant la démonstration de son humeur moyenne, le sénéchal parvient souvent à rendre la basse justice et à régler la plupart des menus problèmes d'un simple retroussement de babines. Étrangement certains conflits de voisinage se résolvent d'eux-mêmes à son approche, tandis que requérants et accusés se montrent plus conciliants et ont tendance à faire profil bas.

N'ayant actuellement que peu de distractions, hormis celles de son esprit, le reste de la journée est consacré à l'accomplissement de son autre mission, qui se déroule dans la capitale tourangelle. Il s'agit de veiller sur les jeunes enfants d'Ellesya, partie jouter, se ressourcer, et réfléchir plus posément dans la province voisine. Un rôle reçu comme une marque de grande confiance, et pris très au sérieux. Bien sûr les nourrices ont l'expérience requise, et rien de manque dans l'hostel particulier de la Louveterie, mais le germain fait en sorte de passer fréquemment pour s'assurer que tout va bien. Il reste également auprès d'eux, ou non loin. Leur bouilles innocentes ayant sans doute un effet relativement apaisant, bien qu'ils soient également le symbole d'un passé auquel il ne veut pas trop songer, et d'un avenir surement riche en difficultés.

Ainsi s'écoulent les journées d'un vieux guerrier, dont l'âme et le cœur se sont rendormis, suite à l'éloignement, temporaire ou définitif, d'un être cher.

_________________
Maître d'Armes et Sénéchal d'Amboise
avatar
Hans

Nombre de messages : 431
Duché/Comté : Touraine
Humeur : Mélancolique
Date d'inscription : 23/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum