[RP] D'une fiancée à une autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[RP] D'une fiancée à une autre

Message par Ingeburge le Sam 11 Mai 2013 - 13:13

[Baronnie de Cambremer, Normandie]


Si la duchesse impériale de Namur était arrivée seule – mais avec son train habituel! –à Cambremer, elle en repartit cette fois en compagnie, en bonne compagnie puisque la duchesse d'Amboise avait accepté la proposition qu'elle lui avait faite, à savoir repartir ensemble des terres de Julien Giffard et de celle qui était désormais son épouse. La raison sous-tendant cette suggestion n'était absolument pas pratique même si Ellesya et elle devaient suivre la même route, non, la raison était avant tout sentimentale car Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, avec les gens qu'elle avait choisis, pouvait à sa manière se montrer ouverte et affectueuse. Ainsi en allait-il avec Sya, sa filleule. Celle-ci devant convoler, Ingeburge avait estimé que sa place était à ses côtés, car elle était sa marraine et qu'elle était aussi le témoin de la mariée. Double rôle donc, qu'elle entendait remplir au mieux, d'où l'idée de ce voyage commun afin de débuter le temps qu'elles passeraient ensemble jusqu'à la noce. Ce qu'elle avait ignoré en écrivant son courrier, c'était qu'Ellesya avait décidé de tenir Lexhor éloigné d'elle jusqu'à ce qu'ils se revoient dans la collégiale saint Bynarr. Pareille initiative servait les desseins d'Ingeburge et l'acceptation de la Tourangelle au projet avait été acquise, en témoignaient les équipages auxerrois et ambacien qui se mêlaient, prêts à parcourir les lieues séparant Cambremer d'Amboise de concert. Côté auxerrois d'ailleurs, des consignes précises avaient été données, toutes visant à empêcher la domesticité d'Ellesya ou celle-ci d'approcher du chariot où avait été entreposé le cadeau de mariage. C'était là le seul souci d'Ingeburge, ou plutôt, le seul sur lequel elle voulut bien s'appesantir car à dire vrai, elle appréhendait un peu le huis-clos dont elle avait été l'instigatrice. Si sa filleule savait qu'elle n'était guère causante, pouvait-elle cependant se taire jusqu'en Touraine? Rien n'en était moins sûr.

Un garde l'invitant à prendre place dans le coche repoussa l'interrogation dans un coin de sa tête, elle y reviendrait plus tard... ou pas. Pour l'heure, il s'agissait de se prépare pour un voyage au long cours, ce qui requérait un certain nombre de préparatifs. Une fois à l'intérieur de la voiture, une Ingeburge aux mains gantées et déjà bien enveloppée dans un manteau de voyage s'assit sur la banquette faisant face à la route puis se fit installer par une fille grimpée à sa suite. Cette dernière ôta le voile court de sa maîtresse, cala un coussin derrière sa nuque et un autre au niveau des reins, emmitoufla celle-ci dans une peau fourrée allant des pieds jusqu'au ventre et redescendit afin de lui passer par la fenêtre le chat. La servante revint encore, pour déposer sous la banquette d'en face de quoi passer agréablement la première étape du voyage – nécessaire à broder d'Ingeburge, drageoir, pommes, cartes à jouer, dés, ouvrages divers, coussins et couvertures supplémentaires – et installer au sol deux petits braseros que l'on allumerait selon le besoin. Deux places avaient été laissées, une aux côtés d'Ingeburge, une en face d'elle; ainsi Ellesya pourrait choisir celle qui lui conviendrait le mieux. La duchesse d'Amboise à son tour confortablement établie, le signal du départ vers le sud serait donné.
avatar
Ingeburge
Marraine de la Walkyrie et de la Merveille
Marraine de la Walkyrie et de la Merveille

Nombre de messages : 244
Duché/Comté : Auxerre
Signe(s) distinctif(s) : Toujours en noir & toujours la tête voilée
Humeur : Olympienne
Date d'inscription : 10/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] D'une fiancée à une autre

Message par Ellesya le Dim 12 Mai 2013 - 19:45

[Baronnie de Cambremer, Normandie]

Initialement, la fiancée avait prévu d'écarter Lexhor de sa couche la nuit précédent l'union, mais de faire route avec lui vers le Jardin de France. Ce qui avait tiré une moue de déplaisir au Duc d'Alluyes prêt à convoler pour la troisième fois et dorénavant habitué à se réentrainer pour la nuit de noces. Ce qui valait d'ailleurs à la jeune Louve de se trouver grosse, mais cela restait encore un soupçon qui la tracassait et qu'elle préférait ignorer pour l'heure, mettant le vague sentiment de nausée persistant sur le dos du stress. Stress du à l'organisation de l'évènement lui étant presque entièrement tombée sur le dos, Lexhor était plus intéressé par ce qui suivrait la fête, assénant à qui voulait l'entendre que ce que sa jeune fiancée voulait, elle l'aurait. Sous-entendu, elle fait ce qu'elle veut mais elle le fait elle-même, selon l'intéressée. Dans tous les cas, la nausée était de la faute du futur Duc d'Amboise. Conclusion parfaitement adaptée à tous les scenarii imaginables.

Du coup, la jeune femme avait bondi de joie – au sens littéraire du terme – en prenant connaissance de la proposition de sa Marraine. Et « pan dans les dents ! » du futur épousé de la Walkyrie. Sans ciller, elle lui avait annoncé qu'il pourrait profiter du cheminement vers Amboise pour prier et méditer. Ou tout ce qu'il voulait tant qu'il n'allait pas ramasser une maladie honteuse. Elle avait échappé à la cystite de la jeune mariée (peut-être parce qu'elle n'était pas encore mariée ?), ce n'était pas pour écoper du mal des Anglais.

Si la joie était bien présente. L'appréhension aussi. Il pouvait y avoir un monde entre les habitudes et styles de vie des deux femmes... Ellesya espérait qu'il n'en sorte pas de dissension.
Rien que l'installation illustrait bien les différences.
Sya avait opté pour sa tenue de voyage, plus proche de celle d'un homme que de la plupart des femmes de son rang. C'est qu'elle avait prévu de parfois chevaucher Souris qui faisait partie du voyage. Outre le plaisir de la monte, cela offrirait certainement aux deux femmes quelques répits dans leur tête-à-tête.
Si ses braies, sa chemise et son pourpoint et ses cuirs étaient d'excellente facture, interdisant de la confondre avec un femme d'armes, ça n'en était pas moins à des lieues de la mise de sa marraine.
D'ailleurs, celle-ci venait d'être tout à fait installée quand elle pénétra à son tour dans le véhicule. Quelle place prendre ? Peu importait, il serait temps d'en changer plus tard, selon l'inspiration et l'ambiance. La place à côté de la Marquise fut donc investie.
Outre ce que cette dernière avait prévu pour s'occuper, Sya ajouta son nécessaire d'écriture, ayant prévu d'oeuvrer un peu sur son futur blason, même si le regard d'Ingeburge et ses critiques risquaient de lui mettre un peu la pression. Ainsi qu'une petite boîte de bois blanc contenant des tranches d'oranges confites dont la jeune femme raffolait, surtout en cette période où les réserves de fruits frais étaient presque taries et les nouvelles récoltes pas encore disponibles.

Le convoi se mit en branle. Sya resta silencieuse un moment, repassant dans son esprit les instants marquants du mariage auquel elles avaient assisté. Elle était très heureuse pour Perrinne, tout simplement.
Enfin, sortant de ses remembrances encore toutes fraiches, elle entama la discussion. Il lui fallait profiter de ces deux jours pour aborder quelques sujets, ce qui n'empêcheraient pas de ménager de longs moments de silence. Paisible de préférence.


Je vous remercie encore pour votre proposition. Cela me changera agréablement les idées.

Il est une chose dont je voudrais vous parler sans attendre. Je ne l'ai pas fait dans ma dernière missive, préférant vous en parler directement. Surtout que j'ai oublié de m'assurer que votre fiancé vous en avait touché un mot et que j'aurais du m'y prendre plus tôt.

Ne sachant pas vers qui me tourner pour m'accompagner vers l'autel, je lui ai demandé d'assurer ce rôle. Non point pour y puiser une figure paternelle, comme Miguaël l'a cru. Aaron devait officier, opter pour Guillaume aurait rendu Lexhor fou de rage, mais surtout je savais que Lex regrettait de ne pouvoir le prendre comme témoin car il en avait déjà deux, et puis, en résumé, j'aimerais profiter de cette occasion pour créer quelques nouveaux liens avec lui. Notamment parce que vous allez vous marier et qu'il deviendra d'une certaine manière un membre de ma famille, mais également parce que j'ai beaucoup d'estime et de sympathie pour sa personne.

Toute à mon idée et égoïstement, j'ai oublié de vous faire part de cette volonté préalablement.
J'ose espérer que vous ne m'en voudrez pas.

_________________

Chevalier de France, Duchesse d'Amboise & de Luynes, Comtesse de Cagli, Vicomtesse de Montbazon, Baronne de Vouvray
avatar
Ellesya
Maîtresse des lieux - Walkyrie de Tyr
Maîtresse des lieux - Walkyrie de Tyr

Nombre de messages : 10868
Duché/Comté : Touraine
Signe(s) distinctif(s) : Tatouée à la nuque (épée ailée) et au poignet gauche (aigle)
Humeur : Lunatique
Date d'inscription : 20/01/2007

http://amboise-vouvray.actifforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum