A la découverte d'une dépendance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A la découverte d'une dépendance

Message par Grimoald le Mar 24 Nov 2009 - 9:25

Je sentais leurs regards sur moi. Tous autant qu’ils étaient, ils se retournaient sur mon passage, et j’imaginais les murmures, les commentaires déplacés et les rires étouffés. Je tâchais de m’en moquer, je finissais par y arriver ; et je m’éloignais, comme si rien ne s’était passé. J’ai toujours été un bon acteur, jouant avec le mensonge comme s’il s’agissait d’une autre vérité, contemplant l’illusion comme si j’avais enfin trouvé une raison d’exister. Je suis un cas désespéré, je l’ai toujours été. Me battant pour avancer, me cherchant des excuses pour m’écrouler. Ces cul terreux qui, du fait qu'ils soient là depuis des vies entières, croient que le domaine est leur, alors qu'ils ne sont en réalité que les esclaves de ces terres grandioses. Mais je m'en moquait. Rira bien qui rira le dernier. Un jour, je serai un grand seigneur, connu, reconnu, et puissant. Et nous verrons bien qui sera le maitre de l'autre.

Certes, j'étais un orphelin.
Certes, comme un mendiant, j'ai quémandé l'hospitalité.
Et alors? N'était-il pas naturel de vouloir être dans une belle maison, et d'avoir une éducation digne de ce nom?
Mais de toute façon, ils ne comprennent pas. Ils ne comprennent pas...

Sans me retourner, je leur jetais parfois des regards qui les auraient tués. Je marchais pour arriver à mon but. En effet, le matin même, alors que je regardais par la fenêtre de "ma" chambre, au château, j'ai vu une dépendance. Il fallait suivre la Loire, alors j'y ai été. Au bourg, c'est là que j'ai rencontré les gens méchants. Mais j'ai continué ma promenade, découvrant les terres d'Amboise mais aussi de Touraine.

Finalement, ce n'était pas si laid, ici. C'était même pas mal.
Bien entendu, ce n'était pas comme Paris, qui était d'une splendeur inégalée. Cependant, ces terres avaient du charme. Il était encore tôt, et la gelée de ces temps automnaux mettait un temps indomptable à fondre. Je marchais, dans cette fine buée qui s'échappait de l'herbe qui crissait sous mes pas. L'hiver s'annonçait rigoureux. Mais bientôt, j'arrivais au château Rouge.

J'ai levé la tête, tellement la bâtisse imposante me paraissait grande. Elle semblait habitée, car je voyais de la lumière dans l'une des fenêtre. Peut être n'était-ce pas sous la tutelle d'Amboise, et dans quel cas, j'avais du soucis à me faire. Cependant, l'arrogance enfantine, l'impudence même, me fit rester pour observer cette merveille d'architecture. La duchesse Ellesya devait être connue, dans le coin, et un château si proche de celui d'Amboise ne devait être que sous son influence, si ce n'est sous sa tutelle.

J'entendis un cheval hennir. Je me suis retourné vivement, et j'ai vu une écurie. Je me suis approché lentement. Poussant la porte des stall, qui, a mon grand étonnement, ne grinça pas, je vis quatre chevaux. Ils venaient d'être soignés et ils mangeaient paisiblement. J'ai regardé derrière moi : personne. Je me suis avança encore, examinant les chevaux. Le premier était un hongre Comtois, tout comme le second. Le troisième, par contre... Je l'aurai reconnu parmi cent. Je savais lequel c'était. Je le reconnaissais. Altesse...

Il ne me fallut pas plus d'une minute pour comprendre le fin mot de l'histoire. Je souriais même à mon idée. Si elle s'avérait vraie, j'en était content. Si, par contre, elle s'avérait fausse, j'allais l'être moins, parce que le cheval de Hakon aurait été volé. Alors je suis retourné dans la cours et je vis la grande porte s'ouvrir... Nous allions être fixés.
avatar
Grimoald

Nombre de messages : 188
Duché/Comté : Près de sa nouvelle maman
Date d'inscription : 22/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la découverte d'une dépendance

Message par Håkon le Lun 30 Nov 2009 - 13:28

Håkon avait passé une grande partie de la matinée au Clos, à armorier et à reprendre la généalogie de sa famille. Avec la réouverture des voies de communication vers le Danemark, il se demandait s'il pourrait joindre d'autres membres de sa famille.

Il se leva et prit sa cape. Il devait se rendre à la collégiale pour voir si certaines personnes attendaient pour l'office ou des sacrements. Il arrivait que les maîtres des lieux le tolèrent et en tant que chapelain, il se devait d'y répondre.

Il descendit en saluant Guillemine qui briquait un meuble dans l'entrée puis ouvrit la porte d'entrée... et aperçut Grimoald qui se tenait à l'entrée des écuries. Il lui sourit puis lui fit un signe de la main. Il fut à coté de lui en quelques instants.


- Bonjour mon jeune ami, comment vas-tu aujourd'hui ? Et que fais-tu seul ici ? Ne devrais-tu pas être à Amboise ?
avatar
Håkon

Nombre de messages : 296
Duché/Comté : Duché de Bourgogne, Nevers.
Signe(s) distinctif(s) : Léger accent danois, pieux. Un sceau à la main.
Humeur : Amical et mutique la plupart du temps.
Date d'inscription : 05/02/2009

http://inge-von-ahlefeldt.forumactif.org/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la découverte d'une dépendance

Message par Grimoald le Dim 6 Déc 2009 - 10:45

Comme mon génie... euh, enfin, comme je l'avais prévu, ce fut Hakon qui sortit de la grande porte du château. Je lui souris, lui faisant un signe de la main. Il avait quand même de la chance d'habiter un si grand château.

Je me suis alors approché.

« Bonjour mon jeune ami, comment vas-tu aujourd'hui ? »

Mon sourire ne se perdit pas.

Je ne dis pas bonjour, car je n'aimais pas ça. Je préférais légèrement m'incliner, je trouvais ça mieux.

« Je vais bien merci. Et vous donc ? »

Il continua alors, me posant une autre question.

« Et que fais-tu seul ici ? »

« Eh bien, je me promène... J'aime bien me promener le matin, a l'air frais... »

« Ne devrais-tu pas être à Amboise ? »

« Pourquoi n'aurais-je pas le droit d'être ici? C'est défendu? »

Une petite moue prit la place du sourire sur mon visage.
Peut être que, effectivement, c'est défendu, d'être ici. Ils allaient peut être me crier dessus...

« Eh puis... J'ai vu ce château de ma fenêtre. Il est vraiment beau. C'est ici que vous vivez? »
avatar
Grimoald

Nombre de messages : 188
Duché/Comté : Près de sa nouvelle maman
Date d'inscription : 22/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la découverte d'une dépendance

Message par Håkon le Sam 9 Jan 2010 - 17:52

Håkon se retourna vers le Clos. En effet, c'était un bel édifice. Il sourit au garçon.

- Je suppose que l'on ne pourra pas t'empêcher d'aller où que ce soit... ce n'est pas interdit d'être ici mais évite de trop t'éloigner seul. Et effectivement j'y vis lorsque je suis sur les terres de la Duchesse. Sinon, je suis installé à son Hostel place Plumereau à Tours. Elle nous loge tous deux gracieusement semble-t-il... toi un peu plus légitimement que moi je suppose.

Il eut un petit rire puis se retourna vers Grimoald.

- Voulais-tu me voir ? Veux-tu que nous nous baladions ou aller dans les jardins du Clos ? Je n'ai pas grand chose à faire, je devrais trouver un peu de temps pour m'occuper de toi.
avatar
Håkon

Nombre de messages : 296
Duché/Comté : Duché de Bourgogne, Nevers.
Signe(s) distinctif(s) : Léger accent danois, pieux. Un sceau à la main.
Humeur : Amical et mutique la plupart du temps.
Date d'inscription : 05/02/2009

http://inge-von-ahlefeldt.forumactif.org/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la découverte d'une dépendance

Message par Grimoald le Dim 10 Jan 2010 - 10:11

Je suppose que l'on ne pourra pas t'empêcher d'aller où que ce soit... ce n'est pas interdit d'être ici mais évite de trop t'éloigner seul. Et effectivement j'y vis lorsque je suis sur les terres de la Duchesse. Sinon, je suis installé à son Hostel place Plumereau à Tours. Elle nous loge tous deux gracieusement semble-t-il... toi un peu plus légitimement que moi je suppose.

Moi pas comprendre, m'enfin, il faut rire, comme il rit... Alors Grimoald se mit à rire, puis, pris dans l'excès, son rire forcé se transforma en un rire de bon cœur.

J'ne sais pas trop en fait...

Le jeune homme se contenta de sourire en haussant les épaules.

Voulais-tu me voir ? Veux-tu que nous nous baladions ou aller dans les jardins du Clos ? Je n'ai pas grand chose à faire, je devrais trouver un peu de temps pour m'occuper de toi.

Lèvre inférieure retournée, visage d'ange.

Bha, oui, j'aimerais bien... Puis, on pourra aller faire notre cours du jour, après, non?

Avant qu'Hakon puisse parler, il s'empressa de rajouter quelques mots.

Mais allons nous promener, avant... J'aime bien la fraicheur matinale.

Sourire franc.
avatar
Grimoald

Nombre de messages : 188
Duché/Comté : Près de sa nouvelle maman
Date d'inscription : 22/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: A la découverte d'une dépendance

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum